Tous les articles par Philippe

Le mardi, c’est Mythologie (7)

Orphée, une fin laconique

– Ô Muses, raconterai-je ici comment Orphée tenta de ramener au jour sa défunte épouse, comment il parvint à séduire les riverains du Styx pour parvenir jusqu’à sa belle et comment il convainquit Hadès de la laisser partir ? Dirai-je l’hypocrite condition imposée par Hadès et l’impatience coupable d’Orphée qui tuèrent Eurydice une seconde fois ? Chanterai-je l’immensité du chagrin d’Orphée, errant parmi les plaines herbeuses et psalmodiant sa peine aux belles cavales qui les broutent ?

Bon, écoute, le Poète, là, tout de suite, on n’a pas le temps ! Et puis, on la connaît déjà par cœur ton histoire. Tu l’as même publiée ici même, il n’y a pas si longtemps. Alors, maintenant, ça va comme ça ! Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (7)

La vérité scientifique

Morceau choisi

 La vérité scientifique s’établit entre gens de bonne compagnie. Elle vit grâce au crédit que les uns accordent aux autres et réciproquement. Et jusqu’à preuve du contraire. N’est-ce pas, Monsieur James ?

 (…) Prenons cet objet là-bas sur le mur. Pour vous et pour moi, c’est une horloge, et pourtant aucun de nous n’a vu le mécanisme caché qui fait que c’est bien une horloge. Nous acceptons cette idée comme vraie sans rien faire pour la vérifier. Que le témoignage des circonstances soit suffisant et nous marchons, sans avoir besoin du témoignage de nos yeux. Quoique n’ayant jamais vu le Japon, nous admettons tous qu’il existe parce que cela nous réussit d’y croire, tout ce que nous savons se mettant d’accord avec cette croyance sans que rien ne se jette à la traverse. De même, nous admettons que l’objet en question est une horloge. Dire que notre croyance est vérifiée, c’est dire Continuer la lecture de La vérité scientifique

Rendez-vous à cinq heures : Souvenir de cinéma (29)

La page de 16h47 est ouverte…

Frankie and Johnny
Gary Marshall – 1991
Michelle Pfeiffer, Al Pacino

 

Un film que j’ai vu 5, 6 ou 7 fois et qui me fait rire et me met la larme à l’oeil à chaque fois. 

Le couple Pfeiffer-Pacino, bien loin des excès de Scarface, est extraordinaire de vérité et de simplicité dans ce film où Elle, interprète une serveuse de diner à New York abimée par la vie, et Lui, sorti de prison, un cuisinier plein d’espoir. 

Formidable ! 

(Un autre jour, je vous donnerai la scène finale, sur fond de Clair de Lune de Debussy. C’est là que j’ai la larme à l’oeil)


https://www.youtube.com/watch?v=zmfGrMbQLpA

Rendez-vous à cinq heures avec Anne Hidalgo

La page de 16h47 est ouverte…

Foutez leur la paix !

Bon ! Il y avait longtemps que je ne m’étais pas adressé à Anne Hidalgo. Il faut dire que ces derniers temps, elle était plutôt difficile à joindre, totalement disparue des écrans radars et télévisuels. 


Mais, maintenant que les élections présidentielles lui ont confirmé qu’elle est encore moins populaire chez les Parisiens que chez les Français dans leur ensemble, peut-être sera-t-elle disposée à écouter les conseils que je voudrais lui donner. Alors voilà :

Anne, ma chère Anne,  Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures avec Anne Hidalgo

AVENTURE EN AFRIQUE (16)

Kéita le chauffeur du porte char

Le Génie Rural possédait un peu de matériel lourd : pelles mécaniques, bulldozers, compacteurs, niveleuses, etc. Il était nécessaire de les transporter d’un chantier à l’autre, mais compte tenu de leur grande taille et leur petit nombre, cela était loin d’être quotidien. Keita était le chauffeur du porte char et faisait les transferts de ce gros matériel épisodiquement déplacé. Keita était donc souvent inactif mais faisait acte de présence et trainait dans la cour du Génie Rural. C’était un colosse Djerma, sympathique, parlant français. Je l’autorisais à venir se mettre au frais dans le bureau de la section qui était climatisée.

Un matin, Keita est arrivé dans mes locaux la mine défaite. Il n’avait pas dormi de la nuit. Je l’interrogeais et il me fit voir sa main droite entourée d’un gros pansement de chiffons : « une pièce du porte char a éclaté et m’a arraché un bout de doigt ». Je lui dis : «  je t’amène à l’hôpital », « non patron, il faut que tu soignes, tu as une petite pharmacie et il y a Madame pharmacie ». Je me suis laissé convaincre et il a défait doucement son bandage de fortune. Il manquait un bout de chair à son majeur, on apercevait l’os et l’odeur qui Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (16)

Rendez-vous à cinq heures : les révoltes de J-M. Rouart

La page de 16h47 est ouverte…

Mes Révoltes
Jean-Marie Rouart

Je viens de terminer Mes Révoltes, l’autobiographie romancée de Jean-Marie Rouart, de l’Académie Française. Ce livre est intéressant et les portraits des membres de sa famille, de ses amis et de ses ennemis sont très réussis. Vifs, acérés, sans la moindre indulgence mais empreints d’une affectueuse  bienveillance, il ne s’agit à aucun moment de sordides règlements de compte. Il est passionnant et souvent émouvant de découvrir les membres de son illustre famille depuis Berthe Morisot en passant par Julie Manet et tous les Rouart. Force est de reconnaitre que bon sang ne saurait mentir : avec de tels aïeux on comprend que Jean-Marie Rouart excelle dans le portrait.

Le style est agréable et facile à lire. Il n’y a pas d’adverbe, Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures : les révoltes de J-M. Rouart

AVENTURE EN AFRIQUE (15)

Les girafes

Une de nos premières sorties en janvier, a été d’aller observer les girafes en totale liberté. Je les avais repérées aux environs de Boubon. Les girafes avaient migré de la zone sahélienne vers le sud à cause de la sécheresse persistante. C’est ce qui expliquait leur présence aux environs de Boubon. Après avoir laissé nos voitures en bordure de la piste, nous nous sommes enfoncés à pied dans la brousse. Après environ une demi-heure de marche nous avons trouvé notre première girafe. Et peu à peu nous nous sommes rapprochés. Nous admirions la grâce Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (15)