Archives de catégorie : Citations & Morceaux choisis

Rendez-vous à cinq heures avec Renoir

La page de 16h47 est ouverte…

Jean Renoir présente La Règle du jeu

Maintenant que, grâce à mes récentes explications, vous avez enfin compris pourquoi La Règle du jeu est le plus grand film jamais tourné, vous êtes enfin aptes à écouter son réalisateur. Pendant 6 minutes, de sa voix chaude et joyeuse, Jean Renoir vous parle très simplement de celui de ses films qui a connu le plus gros “insuccès”. 

Je n’ai connu aucun de mes grands-pères. J’aurais aimé qu’ils soient un peu comme lui.
Maintenant, cliquez sur l’image : 

 

 

Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (8)

temps de lecture : 5 minutes

la page de 16h47 est ouverte…

Presque tout sur le champagne (8)

On a beau d’avoir du vocabulaire, des bouteilles, des verres, des rafraichisseurs, et tout le toutim, on ne peut quand même tout boire d’un coup. Il faut donc savoir aussi conserver les bouteilles que l’on a pas pu boire le jour même. Il faut donc : 

CONSERVER SES BOUTEILLES

LES BOUTEILLES COMMERCIALISÉES SONT IMMÉDIATEMENT CONSOMMABLES

Le champagne a séjourné dans les Maisons le temps nécessaire à sa parfaite évolution. Il est prêt à être consommé dès la sortie du cellier d’expédition.
Quelques semaines de repos favorisent son équilibre moléculaire qui a pu être quelque peu perturbé pendant son transport jusqu’à vous mais, il peut être consommé fort agréablement sans attendre.
Quelques mois ou années peuvent épanouir davantage encore les qualités de certains grands champagnes sous réserve qu’ils soient conservés dans un environnement favorable. Ce vieillissement supplémentaire permet Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (8)

Laisser flotter les rubans

temps de lecture : 1 minute et 30 secondes

Morceau choisi

La vie en Europe et mes rapports avec les hommes avancés et les savants européens m’affermirent de plus en plus dans cette croyance au perfectionnement en général qui avait été la mienne et que je retrouvais chez eux aussi. Cette croyance prit en moi la forme habituelle, celle qu’elle revêt chez la majorité des gens instruits de notre temps. Elle s’exprimait par le mot « progrès ». Il me semblait alors que ce mot signifiait quelque chose. Je ne comprenais pas encore que, tourmenté comme tout homme qui pense par cette question : Comment dois-je vivre pour vivre le mieux possible ? et y répondant : Vivre en accord avec le progrès, je répondais exactement comme un homme dont la barque est emportée par les vagues et qui à cette question essentielle et unique pour lui : « ou faut-il se diriger ? » répondrait indirectement : « les vagues me portent là-bas ».
Tolstoï – Ma confession (1880)

Mon père disait : « De temps en temps, il faut laisser flotter les rubans ». Comme Tolstoï sans doute, il voulait dire que parfois, il était bon de se laisser porter, de ne pas intervenir, que l’avenir, le progrès, la science, la chance feraient probablement bien les choses. Pourtant, comme tous ceux de sa génération, il avait connu deux guerres. Après tout, c’était peut-être ce qui l’avait rendu ainsi, optimiste.
Mais ça, c’était hier.
Nous qui n’avons connu que la paix, le progrès, la raison et le droit, nous n’avons aucune raison d’être optimistes.

 

Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (7)

temps de lecture : 5 minutes

la page de 16h47 est ouverte…

Presque tout sur le champagne (7)

Moi, le champagne, ça m’fait des trucs partout. Et vous ? 

Voyons ce que peut bien en dire l’Union des Maisons de Champagne

LE LANGAGE DES SENS

L’ouïe, la vue, l’odorat, le goût et le toucher.
Si les phénomènes complexes qui contribuent à ces heureux mécanismes de l’effervescence et de la mousse ne sont pas à ce jour parfaitement élucidés, ils contribuent très largement à la fascination des consommateurs pour les vins effervescents.
Il faut dire que les vins effervescents ont la particularité d’interpeller tous nos sens : l’ouïe, la vue, l’odorat, le goût et même le toucher sur le palais et sur la langue.

Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (7)

Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (6)

temps de lecture : 5 minutes

la page de 16h47 est ouverte…

Presque tout sur le champagne (6)

Et maintenant, on y est presque : il n’y a plus qu’à 

SERVIR SON CHAMPAGNE

TENUE DE LA BOUTEILLE ET USAGE DE LA SERVIETTE

Une flûte de champagne doit être remplie avec élégance. De même que l’ouverture de la bouteille, le service du champagne a son rituel qui contribue au plaisir des convives. Pour être versée, la bouteille de champagne peut être tenue en son milieu à pleine main (comme on le fait pour les autres vins). Il est également très commode, en particulier pour les magnums, de saisir de la main droite le fond de la bouteille, le pouce introduit dans l’évasement et les autres doigts allongés sous la base du fût, l’autre main soutenant délicatement le goulot. Les sommeliers tiennent ainsi les bouteilles d’une seule main mais c’est une méthode qui sied aux professionnels.
Dans tous les cas l’étiquette doit Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (6)

 Objet d’art

temps de lecture : 22 secondes

Morceau choisi

 Objet d’art

Quel est l’objet de l’art ? Si la réalité venait frapper directement nos sens et notre conscience, si nous pouvions entrer en communication immédiate avec les choses et avec nous-mêmes, je crois bien que l’art serait inutile ou plutôt que nous serions tous artistes, car notre âme vibrerait alors continuellement à l’unisson de la nature.

Henri Bergson (Interview)

Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (5)

temps de lecture : 8 minutes

la page de 16h47 est ouverte…

Presque tout sur le champagne (5)

Bon ! C’est pas tout d’avoir la bouteille fraiche et les verres propres. Maintenant, il va bien falloir l’ouvrir cette roteuse de champ’ ! Voyons donc ce qu’en dit l’Union des Maisons de Champagne. 

OUVRIR SA BOUTEILLE

LES DIFFÉRENTES MÉTHODES

Le grand vin qu’est le champagne ne se sert pas n’importe comment. Il mérite d’être entouré d’un certain respect et honoré d’un cérémonial qui a sa place dans le plaisir que l’on éprouve immanquablement à déboucher ou voir déboucher une bouteille de champagne.

Certes, depuis plus de deux cent cinquante ans des millions de bouchons ont sauté sans aucun protocole et il en sera ainsi aussi longtemps que l’on boira du Champagne. Ouvrir de la sorte la bouteille, c’est une expression de spontanéité dans l’allégresse qui a une valeur indiscutable pour créer une ambiance de fête, pour célébrer le succès. Après tout, la détonation fait partie des rires de la victoire et le bruit des bouchons de Champagne qui sautent vaut bien celui d’une mousqueterie.

De nos jours, il est devenu incongru de faire sauter les bouchons dans les réunions officielles et mondaines ou dans les restaurants et établissements publics. Les vrais amateurs ont définitivement opté pour l’ouverture silencieuse de la bouteille. Il y a à cela Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (5)

Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (4)

temps de lecture : 4 minutes

la page de 16h47 est ouverte…

Presque tout sur le champagne (4)

Bon, disons que le champagne est choisi, et que les verres sont propres et adéquats. Maintenant, avec l’aide de l’Union des Maisons de Champagne, il va falloir

RAFRAICHIR SA BOUTEILLE

 La température idéale
Avant de faire sauter le bouchon de champagne, il convient de le rafraîchir mais non de le “frapper”. On considère généralement que le champagne doit être servi entre 6 et 9°C, et on peut admettre, compte tenu de son réchauffement dans le verre, qu’il est bu alors dans de bonnes Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures autour d’une coupe (4)

Le goût du café

“Le café est à la fois un lieu où l’on peut être seul tout en étant dans la vie. On comprend ainsi que de nombreux écrivains en aient fait leur bureau et un point d’observation à l’instar d’Hemingway ou d’Aragon. L’importance du café chez Emmanuel Bove, Georges Simenon ou encore Patrick Modiano rappelle également que c’est un endroit où peuvent régner aussi bien l’anonymat que l’amitié, le calme que l’effervescence. Un lieu romanesque où tout peut arriver.” 

Voilà ce qu’écrit Ariane Chardon dans son introduction au petit recueil de morceaux choisis sur le thème du café, “Le goût du café”.
Un peu plus loin, elle précise : Continuer la lecture de Le goût du café