¿ TAVUSSA ? (75) – Les placards du Luxembourg (encore ?)

Les placards du Luxembourg
(encore ?)

En termes journalistiques on appelle ça un marronnier. Ça désigne un évènement qui revient chaque année, comme la floraison des arbres du même nom. 

Alors ça, pour être un marronnier, c’est un marronnier ! D’abord, ça se passe en limite du jardin du Luxembourg, célèbre notamment pour cette essence d’arbre si caractéristique de la capitale. Ensuite, ça se répète plusieurs fois chaque année. C’est un marronnier quatre saisons. 
Et cette année, les revoilà, les placards !

Les revoilà, ces photos, vilains chromos fignolés, aux sujets galvaudés, aux couleurs écoeurantes.

Les revoilà, ces photos dont on se demande par quelle Assemblée de Notables à Barbichettes et de Secrétaires de Mairie Hyper-Sensibles elles ont été choisies ! 

Mais, que voulez-vous ? Le badaud s’extasie, il apprécie l’esthétique de super-marché, l’étrangeté de l’animal, la puissance de l’océan, l’immensité de l’espace ; il se désole de la pollution du Rhône, de la désertification de l’Ouzbékistan, des fumées nocives sur le Koweït oriental ; il examine d’un œil avide la nidification de l’araignée du Bengale, il commente le vol gracieux de la méduse de Huttington, il s’étonne de l’apparence affectueuse du morse de Patagonie. En somme, il s’intéresse.

Mais, le nez collé sur l’Ektachrome, il n’aura pas vu les arbres qui frissonnent, la fontaine qui scintille, le kiosque à musique qui résonne des coups de boxe française, les pompiers qui joggent, les enfants qui jouent, le gendarme qui fait les cent pas devant la façade auguste du Sénat, les moineaux qui picorent, les pigeons qui bouffent, les étudiants qui draguent, les vieux messieurs qui vieillissent, le visage de la jeune sportive qui passe, svelte et matinale. Bref, il n’aura rien vu. Jusqu’à ce que, les placards enlevés, il puisse à nouveau découvrir tout ce qu’il y a derrière les grilles du Luxembourg. 

P.S. Je ne pense pas que Mme Hidalgo soit pour quelque chose dans cette horreur. C’est dommage, je l’aurais bien ajouté à son passif. 

Bientôt publié

6 Juin, 16:47 Dernière heure : Stiller, c’est demain
7 Juin, 07:47 Le Cujas (67)
8 Juin, 07:47 Plein soleil – Critique aisée n°215
9 Juin, 07:47 Tableau 351

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.