Archives du mot-clé Notre-Dame de Paris

Vue du pont

Couleur Café n°30

Vue du pont
Café Beaurepaire
1 rue de la Bûcherie
13 mai 2019

Ça fait déjà presque un mois que la nef de Notre-Dame a brûlé et je ne suis toujours pas allé voir le désastre. La peur du choc peut-être. Mais en tant que vieux parisien et voisin, il va bien falloir que je lui rende visite. Je lui dois bien ça. J’y vais.

Pour éviter la trompeuse vue de face des tours apparemment intactes, j’opère un large mouvement tournant par la place de l’Hôtel de Ville, puis par le pont Louis Philippe et le pont Saint-Louis. Je passe rapidement le long des grilles du square Jean XXIII dont les arbres ne permettent pas de voir la catastrophe dans toute son ampleur. Le pont de l’Archevêché offre une vue bien dégagée sur le flanc de la cathédrale. La première impression, c’est qu’elle est toujours là, et dans un premier temps, la disparition de la flèche se remarque à peine. Mais tout de suite après, c’est l’absence de toiture qui saisit, et puis les échafaudages tordus et calcinés, et puis les pierres noircies, et puis les flèches des grues. On a beau l’avoir vue à la télévision, Notre-Dame, à tous les instants de l’incendie, sous toutes les coutures, brûlant des flammes de l’enfer, fumant sous les lances des pompiers, refroidissant sous le regard des drones, la voir ainsi, en vrai, grandeur nature, sans couverture, ça en fiche un coup, on a l’impression de la voir frissonner sous le vent mauvais de ce fichu mois de mai.

Le pont de l’Archevêché n’a jamais porté autant de monde. En colère — mais contre qui, grands dieux ? — je m’insinue entre les touristes, m’excusant à peine de faire irruption dans leur photo-souvenir. « Laissez-moi passer, nom de Dieu, je suis de la famille ! » Tout là-haut, embarqués dans des nacelles qui oscillent doucement au bout de bras télescopiques vertigineux, des petits Playmobils casqués de blanc et vêtus de Continuer la lecture de Vue du pont 

NOUVELLES DU FRONT – 19/04/2019

LA BÊTISE AU FRONT DE TAUREAU

Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;
Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau

Les Gilets Jaunes n’ont pas vraiment d’avis

sur la reconstruction de Notre Dame de Paris

 

Il fallait s’y attendre : la destruction partielle de Notre Dame de Paris et ses conséquences déchainent déjà les polémiques. Ça fait les affaires de BFM. Et vas-y donc du micro-trottoir :

« C’est quand même pas normal que des Pinault, des Arnault et autres Bettencourt puisse donner autant d’argent (pour la reconstruction) !  »
Salauds de patrons, salauds de riches…
A priori, cet argent n’a pourtant pas été volé, mais bon…

Et vas-y que je te demande l’avis de Mélenchon :

« Il est encore plus honteux qu’ils puissent en profiter pour faire de la défiscalisation !  »
Encore une évidence de la complicité entre l’État et le Capital pour s’enrichir encore plus sur le dos des pauvres gens…
Mais pourtant, à moi, il me semble que, même avec abattement fiscal, un mécène, quand il a donné, se retrouve quand même avec un peu moins d’argent qu’avant, non ? Enfin, pour moi, c’est comme ça que ça se passe quand je Continuer la lecture de NOUVELLES DU FRONT – 19/04/2019