Workingirls – Critique aisée n°242

temps de lecture : 1 minute et demie
Critique aisée n°242
 

Workingirls
Série TV Canal+

C’est une assez idée assez bonne, ma foi, déjà traitée par les anglais (The Office, The IT crowd) et les américains (The Office), celle de la vie quotidienne de bureau, mais assez bonne quand même, arrangée selon la tendance du jour qui est de tout mettre au féminin, c’est donc une bonne idée de créer une série TV sur la vie quotidienne au bureau d’une bande  de femmes de niveaux hiérarchiques différents,  de créer quelques archétypes, celui de la patronne autoritaire, sans pitié ni vergogne, celui de la DRH, nymphomaniaque, celui de la secrétaire, mère de famille joyeuse et débordée, celui de l’assistante étriquée et complexée, ceux des réceptionnistes délurées et sans scrupules, etc… et de les faire jouer par quelques bonnes actrices. C’est une bonne idée de traiter tout ça en petits épisodes d’un quart d’heure sur le mode humoristique, quitte à plagier quelques séries précédentes, mais qui s’en apercevra ?

C’est donc une bonne idée de départ, et ça donne une bonne demi-douzaine d’épisodes très réjouissants, qui peuvent même trois ou quatre fois provoquer de francs éclats de rire.

Mais, bientôt, la verve humoristique et le sens de l’absurde disparaissent au profit de la caricature et surtout de la grosse et lamentable farce érotico-scatologico-franchouillarde.

Vous pouvez voir sans honte les six ou huit premiers épisodes et même, si vous y tenez, aller jusqu’à la fin de la première saison mais, en aucun cas, ne vous donnez la peine d’ouvrir la deuxième saison, ni a fortiori la troisième.

Les scénaristes, en verve au début, n’ont pas tenu la distance. Moi non plus.

3 réflexions sur « Workingirls – Critique aisée n°242 »

  1. J’aime bien aussi le
    BASTA ! en italien
    et le
    TAMA NA ! en tagalog.

  2. Paddy nous interpelle opportunément sur l’utilisation de l’adverbe assez. C’est l’interjection courante qui m’interpelle: assez! (rien à voir avec la critique ci-dessus) pour clore une confrontation quelconque dont le ton exprimera le degré d’agacement ou d’exaspération. ASSEZ! Plus nuancée sera “c’est assez”, ou “c’est assez maintenant”, un peu comme “ça suffit!” dont l’équivalent dit par un anglais, ou une anglaise, sera “enough is enough!”, beaucoup plus nuancée que “ENOUGH!”
    Bon! j’en ai assez dit pour un Dimanche matin.

  3. 1 minute et demi c’est assez pour en savoir assez. Merci, j’irai pas voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *