Ah ! les belles boutiques ! – 48

Bar L’Océan
2 Quai d’Estienne d’Orves, Le Guilvinec

Seuls les modèles de la voiture que l’on aperçoit sur la gauche et du landau en terrasse permettent de réaliser que cette photo n’a pas été prise en août 1952. Si Tati avait tourné Les Vacances de Monsieur Hulot en couleur, on pourrait croire que la photo en est extraite.

La série « Ah ! les belles boutiques »
L’objectif : rendre hommage aux commerçants qui réussissent à conserver l’aspect traditionnel de leur façade de magasin, et les encourager à persévérer.
Le contenu : une photo de la devanture d’un magasin, avec si possible l’adresse et, très éventuellement, un commentaire sur la boutique, ou son histoire, ou son contenu, ou sur l’idée que s’en fait le JdC.

7 réflexions sur « Ah ! les belles boutiques ! – 48 »

  1. À l’abord de certains âges, tout devient urgent, pas vrai?

  2. ça y est, moi aussi j’ai vu les vacances de César et Rosalie mais sans Hulot
    Critique à venir ; le film datant de la communion solennelle de notre Rédacteur, pas d’urgence non plus, pas vrai ?

  3. Ça y est. J’ai écrit ma Critique aisée des Vacances de Monsieur Hulot. Ce sera la 249ème critique aisée. Elle paraitra le 16 janvier prochain. Comme le film date d’il y a 70 ans, il n’y a pas vraiment urgence, pas vrai ?

  4. Surtout, l’Hôtel de la Plage de Jacques Tati était “les pieds dans le sable”. D’accord pour une histoire prochaine à la Hulot, un peu de nostalgie ne fait jamais de mal.

  5. Je reconnais bien là la sagacité de mes chers commentateurs. Impossible de les tromper et de leur faire prendre des photos digitales pour des ektachromes. C’est vrai que l’hôtel de la plage de Tati était moins léché que le bar L’Océan du Guilvinec et que les corps étaient moins bien nourris, mais ce n’était que sept ans après la guerre. Pour ce qui est des bermudas, je suis moins sûr.
    Mais l’été dernier, cette ambiance de plage en dehors des modes, de vélos à porte-bagages, de galette au sarrasin et d’apéritif au soleil m’a fait penser aux vacances de de Monsieur Hulot. Ça m’a donné aussi envie d’écrire quelque chose sur son film, ce que je vais peut-être faire un de ces jours, faute d’autres sujets.

  6. Puiqu’il s’agit de jouer à »où est Charlie? », seuls les grands parents comprendront, je rajouterai , pour dater la photo , les barbes ,les bermudas et un enrobage certain des corps,…

  7. En Bretagne, admettons que les façades blanches des hôtels en bordure de plage se ressemblent toutes. Oui, mais, faut pas charrier tout de même, l’Hôtel de la Plage à Saint Marc sur Mer (Loire-Atlantique) des Vacances de Monsieur Hulot ne ressemble pas à ce bar breton, en noir et blanc comme en couleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *