Homéotéleute et Polyptote (4)

Résumé du premier acte :

Homéotéleute est le prince héritier du royaume d’Antanaclase, mais pas que. Il est aussi le (n+1) ème bâtard de Zeus, qui l’a conçu avec l’épouse du roi d’Antanaclase. Il vient de quitter son ile pour Athènes afin d’y suivre un cycle de Sémantique Sportive de Haut Niveau. Au sortir d’un cours, il rencontre la très-très jolie Polyptote, une jeune Zeugmienne de basse extraction. Ça sent le coup de foudre et l’inévitable Récitant s’est extasié sur l’heureux hasard qui a présidé à cette rencontre :Leur rencontre devait tout au hasard, et rien ne les prédestinait à se trouver en ce lieu, en cet instant et, surtout, libres de toute attache.

Acte II

Le décor est maintenant entièrement couleur fushia, sauf le banc (en marbre de Thassos) et le cognassier du Péloponnèse.

Le Chœur Antique

— « Leur rencontre devait tout au hasard » ? Hé, ho, le Récitant ! Vous rigolez ou quoi ? Avec des prénoms pareils ! Avec des parents comme ça ! « Rien ne les prédestinait… » ? Non, mais, nous rêvons ! 

Qui est-ce que vous croyez qui a poussé Polyptote à s’inscrire aux cours démodés de ce vieux machin de Doryphore ? Qui l’a décidée à faire de la Lutte Elliptique ? Hein ? Et qui, ce matin-là, lui a fait choisir ce petit banc en marbre de Thassos ? Mais c’est Héra l’Intransigeante, épouse et sœur de Zeus, le Coquin Olympique !

Et qui croyez-vous a flanqué au bon moment Homéotéleute sur le chemin qui mène tout droit au petit banc en marbre de Thassos ? C’est encore Héra, la déesse aux Bras Blancs !

Enfin qui, d’après-vous, va rendre le prince tout tordu aussi séduisant aux yeux de la donzelle qu’Adonis aux Beaux Mollets ?

Eh bien, non, pour une fois, ce n’est pas Héra aux Yeux de Vache ! On verra que c’est Aphrodite, mais c’est du pareil au même.

Et pourquoi pensez-vous qu’elle fait tout ça, Héra aux Mille Ruses ? Mais c’est pour se venger, bien sûr ! Se venger de Polysémie la Pétasse, celle qui avait conduit son céleste époux sur le chemin d’un nouvel adultère ; ne pouvant le faire du dieu qui commande aux autres dieux, elle allait se venger d’elle en attirant la malédiction divine sur le fruit biscornu de ses amours !

Désormais, tout est prêt, toutes les filets sont tendus, toutes les sapes sont creusées, toutes les cordes vibrent, prêtes à déclencher les pièges concoctés par Héra la Vexée.

Ô, peuple d’Athènes et des environs, sois prêt maintenant à entendre la tragique et lamentable histoire d’Homéotéleute et de Polyptote, les amants sacrifiés sur l’autel de la vengeance d’Héra à la Rancune Tenace !

Le Chœur Antique (toujours lui, mais se tournant côté jardin comme un seul homme )

— Oui, quoi? Qu’est-ce qu’il y a ? … Ah, bon ? Tu crois ? Bon, d’accord, d’accord, c’est toi le spécialiste…Ho, là, là… Mesdames, messieurs, Athéniens, Athéniennes et cætera, il y a là quelqu’un qui vient de nous souffler que si on commence comme ça, tout de suite, vous n’allez rien comprendre. Il pense qu’il faudrait qu’on vous en dise plus sur le passé des deux jouvenceaux et sur les événements qui ont conduit à la malédiction qui va maintenant diriger leur destin. Il nous suggère de faire un petit anadromí̱ sto parelthón, un flashback comme on dit en barbare… Bon, d’accord mon vieux, mais c’est toi qui t’y colles… Mesdames, Messieurs, Grecs, Grecques, laissez-nous vous présenter notre spécialiste people, l’ami des rois et des princesses, le confident des dieux et des demi-dieux, le copain des sirènes et des nymphettes, le moins voyant des poètes, nous avons nommé… Homère ! Tout le monde se lève pour Homère. Faites attention à la marche, mon vieux !

LA SUITE DEMAIN

7 réflexions au sujet de « Homéotéleute et Polyptote (4) »

  1. Détends-toi, Jim, et bois un coup, nous ne sommes pas au bout de Homeotéleute et Polyptote, drame hellénique qui nous promet encore bien des frissons et tremblements, libres de toute attache, car nous sommes les jouets des dieux.

    (Qu’est-ce qu’on s’amuse)

  2. Ah! Je comprends mieux. Je me prosterne humblement et pieusement devant toi Demi-Dieu Antolinos descendu parmi nous autres pauvres mortels sans peur de mettre les pieds dans nos terres blogueuses pour nous apporter ton témoignage plein de sagesse.

  3. Je puis attester l’authenticité de ce drame foutraque puisque Aphrodite aux blanches cuisses copula avec mon ancêtre Antolinos le berger bucolique aux noix d’or descendu pour l’occasion des Monts Idiosyncrasiques, à qui la belle en cuisses remit le bébé afin qu’il fût éduqué au noble art de gardien de chèvres, ce qui fait de ton serviteur un demi-dieu, l’autre moitié scorpion ascendant chacal et que je tiens moi-même cette dramatique histoire par tradition orale de père en fils depuis l’oligocène.
    Aux hommes de peu de foi qui douteraient encore, j’apporte mon témoignage de première main afin qu’il vaille et serve ce que de droit.

  4. Hey les gars, ce n’est plus là le souffle d’Eschyle qui vous inspire, mais plutôt celui d’Asterix le Gaulois. Allons! soyons sérieux je vous prie!

  5. J’en ai reconnu d’autres :
    Hypophyse Le Glandeur
    Thermos de Karakala
    Cubitus Radius l’espion romain anachronique
    Métatarse le Casse-Pied
    Hypothalamus le Craneur

  6. Jim, qui, selon toi, connaît grand chose à la mythologie grecque ? Dégun ! Sauf à avoir passé un doctorat de généalogie.
    Bon, passons aux choses sérieuses : Qui reconnaît-on dans le Choeur des Antiques ?
    De gauche à droite en partant du milieu :
    Argirodactulos aux doigts d’argent, Cholericos le Rhapsode, Epitaphios d’Eucharistie, Krabbatos le Grabataire qui fait un effort, Boukolicos de Bucolie, Pachymère (c’est son nom, on n’y peut rien), l’explorateur qui resta en rade à Brest, et enfin Skhismaticos-Fendeur-de-Bûches, celui qui inventa la phrase contenant toutes les lettres de l’alphabet : « Voyez le brick géant que j’examine près du warf ».
    Qui manque-t-il au Choeur des Antiques pour cause de grippe espagnole ?
    Zygotos d’Apamée, qui n’était pas d’Apamée et avait donc de faux papiers, et Métacarpion l’onaniste.
    Ajoutons pour finir en beauté que Doryphore donnait aussi à l’occasion des cours d’Electrophorèse Appliquée aux remontées d’humidité, dont Polyptote était dispensée car vue sa basse extraction, elle n’avait pas le niveau en Physique.

  7. De mieux en mieux! Moi qui sait très peu de la mythologie grecque, encore moins d’Eschyle l’inspirateur noble histoire tragique, je m’instruit en m’amusant. C’est mieux que “La Mythologie pour les nuls”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *