Leurs vacances

Le jour finissait. Ils ont claqué la grande porte et le spectacle a commencé.
Ils ont jeté leurs bottes dans l’entrée et déposé leurs jeans en tas boueux près de la machine.
Ils ont fouillé dans le placard qu’ils ont vidé, comme aspiré, de tous gâteaux salés, sucrés.
Ils sont partis dans les étages, sur leurs chaussettes et jambes nues. Ils ont glissé.
Tous les garçons se sont battus, se sont fait mal, mais c’est la petite qui a pleuré.
La grande a voulu prendre un bain. Ils ont tous voulu prendre un bain. L’eau chaude a manqué. Ils ont cherché leur brosse a dents, celle avec leur nom dessus et tous craché en même temps. Puis ils sont descendus en pyjama, sentant bon, les cheveux humides et coiffés, enfin calmés. La belle image…
Ils se sont assis près du feu et ils ont dit :
—Grand-Mère, raconte-nous une histoire.

MCC

Bientôt publié
Demain, 07:47 Le Cujas – Chapitres 1 et 2
Demain, 16:47 RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (34)
24 Juin, 07:47 Le Cujas (5)
25 Juin, 07:47 Système Louis Renault
26 Juin, 07:47 Le Cujas (6)

Une réflexion au sujet de « Leurs vacances »

  1. Un texte court plein de réalisme poétique. Son rythme m’a fait penser au poème de Prévert La Batteuse (à écouter chanté par les Frères Jacques de préférence).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *