¿ TAVUSSA ? (80) Stop feeding the Beast

Facebook, c’est comme la drogue : ceux qui en usent, et surtout ceux qui le font modérément, ne veulent pas reconnaitre que son usage

  1. détruit l’individu et par voie de conséquence la société
  2. génère des montagnes d’or au profit de ses dirigeants et propriétaires qui sont, eux, parfaitement au courant des effets destructeurs de leur organisation.

Zuckerberg, comme Pablo Escobar, sait parfaitement le mal que son entreprise cause au monde démocratique, et comme Pablo Escobar, il est assis sur une masse d’argent qui ne fait que croitre. Il existe néanmoins une différence : l’activité d’Escobar est illégale, celle de Zuckerberg, pas encore.

Depuis quelques semaines, Facebook fait face à une crise majeure, qui pourrait bien conduire à une modification de son organisation (pouvant aller jusqu’au remplacement de Mark Zuckerberg à sa tête) et à un renforcement des règlements qui s’appliquent (aux USA) à la diffusion de messages haineux par les réseaux sociaux en général et Facebook en particulier.

Voici ce que disait hier  le Washington Post  :

(…) Facebook est un cloaque de désinformation, de théories complotistes, et de contenu violent et clivant. Ses propres chercheurs ont conclu en privé que, malgré ses efforts, Facebook retire seulement moins de 5% des contenus haineux.

(…) Fb a baissé la garde après l’élection (présidentielle US) de novembre et a laissé le message « Stop the Steal » (« arrêtez le vol », sous-entendu le vol de l’élection) proliférer avant l’insurrection du 6 Janvier (où les supporters de Trump ont envahi le congrès et tenté d’inverser le résultat l’élection). Fb a aussi démantelé un groupe pour l’Intégrité civique qui tentait de combattre (de l’intérieur) ce genre de message, parce que, selon certains employés, le groupe devenait trop bruyant sur les dangers présentés par Facebook.  

(…)A présent, Fb est critiqué sur tous les fronts, semble-t-il. Son linge sale a été étalé au moment où des parlementaires commencent sérieusement à chercher comment réguler Fb (…) Ces révélations apparaissent à un moment sans doute dangereux pour la société américaine : un parti politique conteste le résultat légitime d’une élection présidentielle, et l’un des leaders de la désinformation, Trump, se prépare à être concourir une nouvelle fois pour la Présidence

(…) Hier, Fb a annoncé que ses profits pour le dernier trimestre, qui s’est achevé en septembre, avaient augmenté de 17% (9,2 milliards), reflétant ainsi la puissance financière du groupe. Zuckerberg a dénoncé la couverture médiatique et les critiques qui sont nées des fuites (de diverses sources internes).

Que ces remarques ne vous empêchent pas de diffuser vos dernières vacances sur le réseau et de continuer à nourrir la Bête.

 

1 réflexion sur « ¿ TAVUSSA ? (80) Stop feeding the Beast »

  1. Y a pas que Facebook qui empoisonne le monde. Y a aussi Twitter, Instagram, TikTok, etc. Je ne suis abonné à aucun pour des raisons d’insubordination je suppose. Alors on me dira tais-toi, t’y connais rien. N’empêche que je crois que ces réseaux sont aussi désastreux pour la planète que la Covid, la drogue, Trump ou le réchauffement climatique. Au secours, il y a urgence!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *