Art in progress

Lorenzo dell’Acqua

Note de l’éditeur : Certains pourront se demander pourquoi j’ai choisi pour cette photo un titre en anglais. D’autres pourront même me le reprocher, d’autant plus que cette photo n’est pas de moi. 

La raison de ce choix ? Je n’ai pas trouvé d’équivalent en français. 

Mais d’abord, que veut dire  « Art in progress » ? 

Ne pas se fier  à la traduction littérale  « art en progrès ». « Faux-ami ! » comme disait Monsieur Forte-Geix, professeur d’anglais à l’Ecole Massillon dans les années cinquante, et comme disent encore tous les autres profs d’anglais.  « Art en progrès » signifierait art évoluant vers quelque chose de meilleur ? De meilleur que quoi ?

De meilleur que l’art ? De meilleur que l’art d’hier ? Deux interprétations également stupides, béotiennes, imprononçables en public sous peine d’excommunication.

« Art in progress » signifie en réalité « art en cours d’exécution ». Mais cette simple définition n’est pas suffisante car ce syntagme peut avoir plusieurs sens. En voici deux :

1-  sens bête et gentil : « œuvre d’art en cours de travaux ». On vous prie de ne pas la considérer en son état actuel, car elle ne deviendra art qu’une fois achevée. 

2-  sens plus actuel, donc plus malin : « l’exécution de cette œuvre d’art est elle-même une œuvre d’art ». Son mode d’exécution, son tempo, ses matières, ses outils sont en eux-mêmes des œuvres d’art. De plus, chaque phase, chaque instant de cette œuvre en progrès est aussi une œuvre d’art, et c’est pourquoi, le temps étant divisible à l’infini, cette œuvre en progrès donne naissance à une infinité d’œuvres d’art.

C’est ce deuxième sens que j’ai voulu donner au titre de cette photo qui fige un instant d’une œuvre d’art en cours de réalisation. 

 

Bientôt publié

14 Juin, 16:47 Rendez-vous à cinq heures à Montluçon
15 Juin, 07:47 Play Time – Critique aisée n°216
16 Juin, 07:47 Le Cujas (70)
17 Juin, 07:47 Tableau 352

5 réflexions sur « Art in progress »

  1. @Philippe, moi j’aime bien le terme de métamorphose d’abord parce que c’est moi qui y a pensé, ensuite parce que s’il s’applique à toutes sortes d’activités en cours d’élaboration, le terme est tout particulièrement associé au cycle de l’évolution biologique d’un animal, par exemple d’un ver (la douve du foie a un cycle très complexe qui passe par différents milieux) et bien sûr plus communément d’un insecte avec une succession de phases elles aussi complexes (larves, nymphes, chrysalides, etc) pour enfin aboutir à la forme adulte de reproduction qui peut être très courte, quelques jours tout au plus, éphémère dit-on. Pensez-donc, pour un hanneton, trois années de phase larvaire dans le sol pour quelques jours à l’air libre. (Ce bel insecte volatile et bruyant qui faisait la joie des gamins de la campagne de notre jeunesse a pratiquement disparu avec l’emploi massif des insecticides, c’est une honte!) Tout ça pour dire que la métamorphose dans l’art culmine avec l’art éphémère! Je suis sérieux!

  2. @Philippe A te lire, je comprends que l’œuvre, au cas d’espèce, c’est le titre …

  3. @Edgard & @Jim
    Certes vos propositions de titres sont plus actuelles et plus précises. Elles décrivent précisément dans des termes contemporains pour l’un et de tous temps pour l’autre une oeuvre en cours d’élaboration.
    Je préfère néanmoins « Art in progress », d’abord parce que c’est moi qui l’ai trouvé, et ensuite parce qu’avec ses doubles ou triples sens possibles, ce titre laisse place à l’imagination.
    Rappelons-nous le célèbre tableau de Boronali « Coucher de soleil sur l’Adriatique » ou le « Ceci n’est pas une pipe » de Magritte. C’est quand même mieux que « Gribouillage de la queue d’un âne » ou « Pipe », non ?

  4. Edgard m’a précédé, j’allais proposé “en cours” qui est le sens exact de “in progress”, que ce soit pour l’art comme pour n’importe quelle activité en évolution (construction, transmutation, etc). Cette prise en considération du processus de transformation m’amène à proposer un autre mot riche de sens, “métamorphose”.

  5. L’expression habituelle est W.I.P. : work in progress. Elle est utilisée par les artistes de Street Art et signifie habituellement que la prise de photos n’est pas souhaitée par l’artiste tant que l’œuvre n’est pas achevée. Elle est souvent complétée par “no pics please”. Le sens est donc “œuvre en cours d’exécution”.
    Et il est vrai que l’exécution de l’œuvre est elle-même, souvent, une œuvre d’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *