4 réflexions sur « Rendez-vous à cinq heures à Paris sur Seine »

  1. Je croyais qu’il existait les “Travaux d’intérêt général ” pour occuper intelligemment les condamnés de droit commun. J’ai du me tromper.
    L’analyse des détritus pourrait être aussi l’objet d’une thèse sociologique, mais je crois que cela s’est déjà fait. Là aussi j’ai du me tromper.

  2. « J’ai été témoin de la plus effroyable défaite de la raison ». S. Zweig.
    Cela peut hélas aussi s’appliquer à la Maire de Paris

  3. Mme Hidalgo est très occupée à défoncer les rues pour y faire des vélodromes, à défigurer la rue Royale, à désertifier la rue de Rivoli, à congestionner toutes les autres, à transformer la place de la Bastille en labyrinthe et Paris en ville morte, et cela pour les siècles des siècles. Là où l’ayatollah de l’Hôtel de Ville passe, la ville ne repousse jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *