Dernière heure : les paris sont ouverts

Dernière heure : les paris sont ouverts
samedi 13 février

Comme je me suis trompé à plusieurs reprises sur le déroulement et les suites de l’élection présidentielle aux USA, je vais jouer la loi des séries et affirmer que les Sénateurs vont une deuxième fois acquitter Trump des charges qui ont été levées contre lui. 

La démonstration des Représentants Démocrates chargés de jouer les procureurs a été longue, insistante, argumentée, parfois brillante, appuyée par de nombreuses « évidences » comme on dit là-bas. Certains diront qu’elle est allée « un pont trop loin » comme on dit là-bas, en voulant prouver la préméditation par Trump depuis des mois de l’insurrection du 6 janvier.

Personnellement, si je pense que si Trump a effectivement envoyé ses Proud Boys, Oath Keepers, et autres Yellow Jackets à l’assaut du Capitol, je ne crois pas qu’il l’ait prémédité depuis des mois. Ce n’est pas dans sa nature de jouer trois bandes avant. Mais ce que je pense, tout le monde s’en fout, alors… 

Le 6 janvier dernier, j’avais vu en direct pendant plusieurs heures ce qui état retransmis de l’invasion du Capitol par les caméras de CNN et je m’étais dit que ce que je voyais était d’autant plus incroyable que les Américains vénèrent leurs Institutions, leurs palais nationaux et leur Constitution à un point que des Français ont du mal à imaginer.  Mais finalement, vue dans ces conditions, à part quelques barrières renversées et quelques vitres brisées, l’insurrection ne paraissait pas bien méchante. Bien sût, au cours des jours qui ont suivi, les informations et les images de ce qui s’était vraiment passé sont devenues de plus en plus inquiétantes. Mais, en diffusant, rassemblant, sélectionnant, sécurisant les images des caméras de surveillance, les procureurs Démocrates ont fait un travail documentaire spectaculaire qui montre ce à quoi les USA ont échappé de peu : un Coup d’Etat. 

Les démonstrations démocrates que j’ai pu regarder depuis trois jours n’ont pas fait ciller plus d’une demi douzaine de sénateurs Républicains, à peine plus de 10% de l’effectif. Les autres, par fidélité, par crainte, pas habitude, par intérêt et, pour deux ou trois d’entre eux, par conviction vont acquitter Donald Trump. L’annonce toute récente de l’audition possible de témoins ne devrait pas changer grand chose sinon la date du vote final.

Comme je ne suis pas à une erreur de pronostic près, je me lance à nouveau et annonce que le G.O.P. va éclater et que ça va entraîner  un bouleversement dans le fonctionnement des institutions US. 

Je m’explique : au sein du G.O.P., les tenants de Trump et les Républicains les plus décents ne vont pas pouvoir cohabiter bien longtemps, et l’un de ces deux sous-groupe va provoquer une scission. Je suppose que les Républicains décents pourront conserver le nom de Parti Républicain et que les Trumpistes créeront un nouveau parti. Qu’ils l’appellent Trump Party ou MAGA Party (Make America Great Again) import peu. Le vieux GOP qui verra d’un coup ses effectifs fondre tentera d’en gagner sur sa gauche en attirant les Démocrates les plus conservateurs, ceux qui restaient dans le parti parce qu’ils ne voulaient rien avoir de commun avec Trump. Pour ne pas perdre ses sympathisants les plus à droite, le Parti Démocrate prendra des positions de plus en plus droitières, ce qui énervera beaucoup les Démocrates les plus à gauche, tels que les supporters de Bernie Sanders et de Elisabeth Warren. Ceux-là ne résisteront pas longtemps à la tentation de créer un parti de gauche en scission du Parti Démocrate. Je fais l’hypothèse qu’ils l’appelleront Progress Party. 

Les Américains se retrouveront donc avec le Trump Party, le Republican Party, le Démocrate Party et le Progress Party adoptant ainsi enfin un système parlementaire à quatre partis.
Et nous arriverons enfinà comprendre quelque chose à la politique américaine. On pourra même leur donner deux ou trois trucs. 

Pour en revenir au sort de Trump, une petite note d’espoir : après son deuxième acquittement au Sénat, il est possible que la justice fédérale ou celle de certains états n’en aient pas tout à fait fini avec lui.

1 réflexion sur « Dernière heure : les paris sont ouverts »

  1. Je pense que la justice fédérale n’en a pas fini avec lui … S’il lui (la justice fédérale) reste un peu d’honneur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.