Rendez-vous à cinq heures : à chacun son éléphant

La page de 16h47 est ouverte…*

L’irréfutable du Zambèze
par Guy

Le Rendez-vous à cinq heures-L’éléphant de Jim, m’a fait remémorer une aventure en Afrique, il y a quelques années.

C’était lors de la reconnaissance d’un site, pour la construction d’un pont (terminé depuis), sur le Zambèze, près des Chutes Victoria.

Circulant sur un remblai près du fleuve, nous avons soudain repéré un groupe de ces pachydermes, errant en contre-bas de la route.
Pas une surprise dans cette zone de safaris du Botswana.
On s’arrête et je descends pour prendre des photos d’un peu plus près.
Approche prudente donc, mais, soudain, un barrissement, une trompe en l’air, des oreilles qui fouettent, et le démarrage, pas trop rapide car ce n’est pas une gazelle, du plus gros du troupeau, le mâle protecteur je suppose, vers l’intrépide photographe.
Je regagne à la vitesse V notre véhicule, heureusement en surplomb car un éléphant est un mauvais grimpeur.
Il s’arrête et nous nous quittons toujours amis.

Mon collègue, un peu à l’écart, a eu le temps de tirer cette photo, avec papa éléphant, la maman et leur petit déjà grand.

1 réflexion sur « Rendez-vous à cinq heures : à chacun son éléphant »

  1. Est-ce que ses trompes ont été coupé par prévention du braconnage?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *