NOUVELLES DU FRONT – 26 FÉVRIER

LA BÊTISE AU FRONT DE TAUREAU

Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;
Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau.

Mercredi 26 février

Match OL-Juventus :

la bière Corona interdite dans l’enceinte du stade !

Alors que ce matin, le Figaro nous apprend que « les Milanais se terrent chez eux » pour éviter la propagation du Coronavirus, alors qu’on a appris hier que tous les enfants revenant de Lombardie et Vénétie sont interdits d’école pendant deux semaines, alors qu’une dizaine de villes italiennes de ces régions sont désormais isolées, voilà qu’on nous annonce qu’un match de football de l’Olympique Lyonnais contre la Juventus de Turin aura lieu ce soir dans la proche banlieue lyonnaise. On nous annonce la venue de trois ou quatre mille supporters turinois et des environs, braillards et éméchés, qui viendront postillonner au milieu de nos gentils supporters lyonnais et des environs, tout aussi éméchés et braillards, l’ensemble, braillard et éméché, devant célébrer ensuite l’après-match dans les bars de la bonne ville de Lyon et des environs.

Mais de qui donc dépend  en dernier ressort l’autorisation, l’interdiction ou l’obligation de jouer ce match à huis-clos ? A quoi servent donc les notions de force majeure , d’ordre public et de santé publique si ce n’est à justifier la suspension d’un tel évènement ?

On a du mal a suivre, quand même !

Sauf si on suit la piste de l’argent bien sûr, et par la même occasion celle de la bêtise au front de taureau.

L’idée d’un match à huis clos serait pourtant plaisante. Elle comporterait bien sur les obligations suivantes :

-port du masque de type P2 pour tous les joueurs, arbitres et entraîneurs

-destruction contrôlée des ballons, chaussures, et vêtements

-stérilisation de la pelouse, des buts, des bancs de touche,  des sanitaires et des vestiaires

-mise en quarantaine de quatorze jours après le match pour les joueurs, arbitres etc..,

Vous vous rendez compte ? Ça leur ferait des vacances à ces pauvres joueurs ! Et à nous aussi par la même occasion.

Distance Milan-Turin : 140 km

 

7 réflexions au sujet de « NOUVELLES DU FRONT – 26 FÉVRIER »

  1. Mais les plus idiots dans tout cela se sont les supporters qui vont payés leur place, si aucun supporter ne vient ils joueraient dans un stade vide et là les supporters montreraient leur intelligence au lieu d’être tous des moutons ! Là ils n’ont pas peur ! C’est drôle comme être supporters de foot ça rend idiot, car moi si j’étais à leur place je n’irais pas à ces matchs même si j’étais abonné, je me fiche de perdre un peu d’argent quand on voit la propagation de cette pandémie, les tournois de rugby ont été annulé, à croire que dans le rugby ils sont beaucoup plus intelligent que dans le foot, mais cela on le savait !!!
    Mais au fait pourquoi l’OMS ne veut toujours pas annoncé que c’est une pandémie ?

  2. Les bras m’en tombent ; aucun mot n’est assez fort pour stigmatiser le laisser-aller des « autorités », sans parler de l’incurie des fabricants de produits de première nécessité (masques, gants, gels hydro-alcooliques …)

  3. Si, Jim. Il y a eu comme tous les jours à 7h47 un nouvel article :
    Contrainte et littérature.
    Le problème est celui que j’avais annoncé il y a quelques jours, à savoir que j’ai actuellement un bug informatique sur le JdC qui empeche d’envoyer automatiquement le mail d’info du matin.
    Comme indiqué dans mes mails d’info précédents, il faut donc aller de soi-même sur le Journal à partir de 7H47.
    Merci de me faire connaitre le résultat

  4. Pas de JDC au kiosque ce matin du 27 février. Je me suis donc levé pour rien.

  5. Finalleme t Finkelraut a bien raison
    Ce match va distrqire des petits français et italiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *