NOUVELLES DU FRONT – 9/10/2018

LA BÊTISE AU FRONT DE TAUREAU

Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;
Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau

8/10/2018
Nouvelles du Front

Ça chauffe, ça chauffe !

Dans son dernier rapport, le GIEC prévient que la production d’électricité issue des énergies fossiles doit cesser d’ici à 2050 si nous voulons limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. – Courrier International 8/10/2018

—Attendez, attendez, dit comme ça, ça ne fait pas bien peur, ça n’a pas l’air si terrible.
—Mais relisez donc une fois, et n’oubliez pas que c’est du langage scientifique, pas du BFMTV. Par exemple « la production d’électricité issue d’énergie fossile doit cesser d’ici à 2050 », ça ne veut pas dire y aller mollo sur la bagnole et les poêles Gaudin, ça veut dire qu’avant cette date, nous devons avoir arrêté TOUTES les centrales à charbon, à gaz, à fuel. Ça veut dire des éoliennes partout, même en Bretagne, même en Corse, même en Auvergne, ça veut dire des centrales nucléaires nouvelles et d’autres prolongées, ça veut dire des tas de chose qui vous toucheront directement et que vous n’imaginez même pas. Sinon…
—Oui, d’accord, ce ne sera pas facile, mais tout ça, c’est seulement SI nous voulons limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Mais si on veut pas, nous, si on se donne un peu de mou…?
Eh bien, dans ce cas… dans ce cas…ça va chauffer !

Ça chauffe, ça chauffe, nous disent les scientifiques. C’est à cause du CO2, précisent-ils et, à part les tycoons du pétrole et quelques abrutis complotistes, tout le monde les croit : c’est bien le CO2 qui réchauffe la planète. Les calottes glaciaires fondent et le niveau des mers monte et c’est très contrariant. Doncques, tout le monde ou presque le croit, mais :

—Les Allemands vont-ils fermer leurs centrales à charbon ?
—Les Écolos vont-ils cesser d’exiger (et d’obtenir) la fermeture des Centrales Nucléaires ?
­—Les Chinois vont-ils fermer quelques-unes de leurs mines de charbon ?
—Les Américains, les Allemands et les CSP+ vont-ils réduire la cylindrée de leurs voitures ?
—Les consommateurs vont-ils cesser de faire venir leurs achats de l’autre bout du monde ?
—Les USA vont-ils empêcher Trump ?
—Et vous ? Allez-vous cesser de faire des barbecues ?
Bien sûr que non. Alors…

Et alors, comme le disent sobrement les auteurs du rapport du GIEC :
« Nous avons remis le message aux gouvernements, nous leur avons donné les preuves, à eux de voir.« 

À vous de voir.

5 réflexions au sujet de « NOUVELLES DU FRONT – 9/10/2018 »

  1. Oui, c’est vrai, Philippe.
    Il faut se méfier de ces grands communicants charismatiques baroudeurs.
    J’en connais un mais c’est pour la théorie opposée. Grand bien à lui et son ULM .

    Revenant à Haroun, il s’est bien gourré pour le St-Helens, pas glorieux pour un vulcanologue, mais Lucifer est traître. Donc, OK, méfiance…

    J’aimerais quand même que nos paléontoloques, climatoloques, glaciologues et astronomes nous en disent un peu plus.

    Ah oui, il y a aussi une variation, légère aussi, de l’angle l’axe de la rotation de la Terre par rapport à l’écliptique, mais je n’irai pas jusqu’à citer le déplacement du pôle Nord magnétique.

  2. Ce cher vieil Haroun aurait aujourd’hui 108 ans. Ne peut-on imaginer que les progrès de la science météorologique, et surtout les progrès de la qualité et de la quantité des mesures permettent de penser que ce que disent aujourd’hui à peu près 90 % des climatologues et 95% des scientifiques d’autres disciplines a des chances d’être vrai.
    Ne peut-on imaginer également que si Tazieff vivait encore, il changerait d’opinion. Ne peut-on même imaginer qu’entre ce voyage en avion vers Islamabad et sa mort en 2014 il aurait pu changer d’opinion ?

  3. Il faudrait faire taire les volcans, bloquer la respiration de 6 Mds d’individus et de tout le règne animal, empêcher les trains de freiner, remplacer nos pneus par des bandages durs, ne plus fondre les minerais et le silicium (Chine, via charbon), restreindre la sidérurgie, ralentir nos usines, repasser à la traction animale, relancer les galères, …etc…etc.
    J’ai eu la chance de rencontrer pas hasard Haroun Tazieff vers Gilgit (Pakistan).
    Dans l’avion qui nous ramenait à Islamabad, il me disait que le CO2 n’est pas la cause principale du réchauffement. C’est dans les cycles astronomiques qu’il faut voir, une (très légère) modification de notre orbite autour du soleil, par exemple.
    Messieurs les astronomes, éclairez-nous, merci.

  4. Je ris dans mon absence de barbe…
    Car il y existe un détail que le GIEC n’a pas prévu. Ou pas voulu prévoir. Ou a eu peur de prévoir..
    Au point exact de consommation où nous sommes, là, tout de suite, il y a encore, allez, je vous le fais à la louche car vous allez loucher, deux milliards d’humains qui sont exclus de la production de CO2 et autres détritus et qui aimeraient bien, feront tout, pour s’y adjoindre.
    On attend de surcroît deux milliards d’être humains de plus à l’horizon bouché de 2030.
    Ce qui nous fait attendre quatre milliards d’humains, soit près du double de consommateurs, de plus qu’aujourd’hui.
    Et le GIEC vient nous faire le grand méchant loup avec ses minipourcents d’augmentation des températures et de hausse du niveau des mers sans parler des plastiques qui sont en train de les boucher.
    Je vais vous dire : l’extinction du Permien, à côté, c’est du millet pour les fauvettes.
    Mais ça, ça, parler de la surpopulation carcérale terrienne, c’est juste interdit. Ca sent même son début de crime contre l’humanité. Sauf que ce crime contre l’humanité, c’est l’humanité elle-même qui est en train de le commettre.
    Et puis, LA question qui se pose est bien sûr la suivante : « Qui est de trop sur cette planète » ?
    Moi ?
    Laissez-moi rire dans la barbe que je rase « au quotidien », comme on dit.

  5. En 2050, donc dans 32 ans, Trump ne sera plus de ce monde, heureusement, moi non plus, malheureusement, il fera plus chaud, admettons, mais, Brett Kavanaugh à 84 ans sera très probablement toujours juge à la cour suprême des EU. Rendez-vous compte? Pas réjouissant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *