Expressions toutes défaites – 4

Voici la quatrième mouture des « Expressions toutes défaites »

Entrer dans le vice du sujet

Les paris sont tout vert.

On l’appelle Louis Doledéjeune

Babette Éméchant

La rue d’Aboutir

Faire le bide autour de soi

Prendre le zorro par les cornes

Une chambre d’autres

La poule aux yeux d’or

Gai comme un pinceau

Avoir des acouflemmes

Les escabeaux de Bourgogne

Si vous voulez voir les éditions précédentes, elles sont la-dessous : 

Des mots et camés   Un documenteur    Un céréale killer   Deux poils deux mesures
Mi-figue mi-raison   Un cri persan   Un cri d’or frais   le Talon d’Argile
Hacker vaillant rien d’impossible      Artistocrate    (Philippe Muray)   Purée dure
Epithète à claques      Mutin de Panurge (Philippe Muray)
Une plaisantriste    Les mécontemporains (Alain Finkielkraut)
Mi-fugue mi-maison         Mi-fugue mi-raison    Ni figue ni raisin
Effet plat, c’est beau     Maton de Panurge (Philippe Muray)    Balle masquée
Un parle-menteur      un panneau vindicatif      La laine fraîche
Une anguille dans une meule de foin    épopée de Damoclès
L’épopée de la dame au clebs.       Les pépées de Damocles
Le Grand Poncif    Serpent à sonate (Marcel Proust) Chapeau de carte
Chapeau en Espagne      Pas pour un vampire     un vice gâché
une vis cachée      Un enfant de cœur     Un détesteur de mensonge
Les calandres grecques      Sauver la farce      Etre à nu et à toi
Un coup des pieds dans l’eau        Le salon d’Achille

 

Avoir le vent en poulpe / Etre comme un poison dans l’eau / Arrondir les ongles / S’effondrer comme un chapeau de tarte /  Un gâteau en Espagne / Monter sur ses grands cheveux / Courir comme un démâté / A prendre au pet de la lettre / Sans âne ni crosse / Tirer des plombs sur la comète / Un capitaine au Goncourt / Le terroir caisse / Découvrir le poteau rose / Des allocutions familiales / Tirer la sornette d’alarme / Un billet de literie

 

Fort comme un truc
De l’apnée juvénile
Une luxure du poignet
Des tripes à la mode de Caïn
Le bizarre d’Istanbul
Entre le marteau et l’écluse
Blanchir le Rubicon
Voir Denise et mourir
Vieux motard que j’aimais
Faire d’une bière deux coups
C’est pas demain la vieille
Il vaut mieux avoir des remorques que des regrets
Un indien vaut mieux que deux tu l’auras
Un râtelier d’artiste
Mettre la clé sous la morte
A marin, marin et demi
Etouffer dans l’neuf
La maison du plus fort est toujours la meilleure
Arrondir les ongles
Il m’a terrorrifié
Bras dessus, gras dessous
Le banc de Moebius

 

ET DEMAIN, LE RETOUR DE LORENZO DELL’ACQUA

 

2 réflexions au sujet de « Expressions toutes défaites – 4 »

  1. De la part d’un de mes élèves: rendre une copie “en extrémiste”.

    Ou d’un autre: “enduire en erreur”

  2. Certaines de ces expressions sont doublement savoureuses lorsque, déformées, elles font encore image : “tirer des plombs sur la comète”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *