The Great – Critique aisée n°238

temps de lecture : moins de 2 minutes 

Critique aisée n°238

The Great
Elle Fanning, Nicholas Hoult…
Série US – 2020 – 2 saisons de 10 épisodes.
Diffusée par MyCanal

The Great raconte l’histoire de l’arrivée à la cour de Russie puis de l’accession au pouvoir de Catherine, épouse de l’empereur Pierre III, qui deviendra Catherine II, Catherine la Grande, Catherine The Great !

Pour la Grande Histoire, on rappellera seulement que cette Catherine (1729-1796), qui renversa son mari et le fit plus tard étrangler dans sa prison (Mme de Staël, toujours d’actualité : “La Russie est un despotisme tempéré par la strangulation”) régna 34 ans comme impératrice et tsarine de Russie et fit faire de grands progrès à son pays, en particulier sur le plan territorial.

Mais ce n’est pas la Grande Histoire que cette série entend raconter, et surtout pas de façon sérieuse.

The Great est une série comique à l’humour plutôt noir et très décalé, dans laquelle Catherine est interprétée par Elle Fanning, absolument ravissante (mon Dieu, quel cou !), naïve (au début) mais déterminée, et Pierre III par Nicholas Hoult, totalement amoral, jouisseur, capricieux, mais finalement naïf et sentimental. Le comique de la série joue beaucoup sur l’absence totale de charité, de morale et même d’humanité des membres de la cour et du monarque absolu vis-à-vis du reste du peule de Russie, ce qui produit un nombre impressionnant de tueries très distrayantes. La vodka coule à flot et, si j’ose dire, le sexe aussi et tout cela est très drôle. Les décors et les costumes sont absolument somptueux.

Et même si les derniers épisodes de la saison 2 sont un peu répétitifs, vous pouvez voir ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *