Rendez-vous à cinq heures : souvenir de cinema (34)

La page de 16h47 est ouverte…

Un homme et une femme
Claude Lelouch -1966
Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée

Une révolution dans le cinéma français, le film français le plus connu dans le monde, le film que Lelouch déclinera avec plus ou moins de bonheur pendant toute sa longue carrière, un film adorable, intemporel, une palme d’or à Cannes en 1966, deux Oscars à Hollywood l’’année suivante. À revoir tous les cinq ans, juste pour se refaire une santé morale. 

 

3 réflexions sur « Rendez-vous à cinq heures : souvenir de cinema (34) »

  1. Un homme et une femme de Claude Lelouch
    Eh bien, tu avais raison : Un homme et une femme, c’est un film formidable à bien des égards et dont je ne me souvenais absolument pas.
    Un langage inouï pour l’année de sa réalisation : 1966
    Une image somptueuse
    Une belle histoire d’Amour
    Une musique surprenante (et pas seulement à cause de chabadabada qu’on n’entend d’ailleurs qu’une seule fois à la fin du film)
    Il mérite bien par son originalité prémonitoire d’être l’icône de La Nouvelle Marée

  2. Ah ! Le chien qui coure sur la plage ! Quel comédien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *