Dernière heure  : Un nouveau scandale touche la Mairie de Paris

Dernière heure  : Un nouveau scandale touche la Mairie de Paris
Vendredi 16 mars

Après la retoquade de la piétonisation de la voie sur berge par le Tribunal Administratif, après le gaspillage du remplacement de JC Decaux par une société montpelliéraine, incapable et amie pour la gestion des Velibs, après la perte de recette financière sur les panneaux lumineux du fait même d’un arrêté municipal, après la farce des fausses contraventions de stationnement, voilà que se dessine un nouveau scandale qui pourrait bien sonner le glas de l’équipe en place à l’Hôtel de Ville.

Sous les lambris dorés de la Mairie, on parle beaucoup, mais à mots couverts, de la disparition d’une rue de Paris. Le phénomène aurait fait l’objet d’une réunion du Conseil Municipal pour laquelle aucun Procès-Verbal n’a été rendu public. Les divers membres du Conseil que nous avons contactés, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, ont tous refusé de confirmer la tenue de ce Conseil demeuré secret.

Devant ce déni du droit à l’information, nous avons entamé notre propre enquête. Bien que celle-ci soit encore en cours à l’heure actuelle, nous sommes d’ores et déjà en mesure de confirmer qu’une quarantaine d’immeubles de la Rue de Rennes a bel et bien disparu, ce qui ne peut que surprendre, même en tenant compte de la gabegie qui règne depuis des mois dans les services municipaux.

Vous en saurez davantage dès demain samedi 17 mars. En effet, c’est à partir de ce jour que nous vous livrerons les résultats de nos investigations au fur et à mesure de leur découverte.

Demain, ne manquez pas nos premières révélations dans notre série :

L’interminable et lamentable histoire des disparus de la Rue de Rennes

dont le premier chapitre est intitulé : 1-Une mécanique bien huilée

1 réflexion sur « Dernière heure  : Un nouveau scandale touche la Mairie de Paris »

  1. J’adore ce type d’information dont je fais mon miel. Quouououaaaahhhh? Une rue de Paris a disparu, au nez et à la barbe de tous…? Mais que fait la police ??? Et qui est le voleur…? Il devait avoir un sacré semi-remorque, pour embarquer une rue de Paris tout entière… Mais quel culot !!!
    Nous constituons d’ores et déjà une association à but non lucratif et lançons une pétition afin que cette rue de Paris soit rendue aux citoyens et que le coupable soit châtié comme il se doit, avec des jeux d’électrodes et qu’il soit pendu haut et court en place publique… Oh tiens, retenez-moi……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *