14 réflexions sur « Le Totem »

  1. @Lorenzo. Il faut persévérer! La technique tient un peu du Scrabble ou du cruciverbisme.

  2. @Jim. Faire un anagramme réussi, c’est plus difficile qu’amusant !!! Moi, je n’y arrive pas. J’étais pourtant parti sur les chapeaux de roue avec Papouilles, le Pausilippe, Sophie capitule, Italie soleil, mais la présence de deux H trois P et trois I et trois L ne nous facilitent pas la tâche.

  3. @Lorenzo. Je suis heureux que mon anagramme t’ait interpellé. Franchement, il me plait à moi aussi. En fait, il n’est pas totalement dépourvu d’un sens que chacun pourra interpréter comme bon lui semble. Le mot chatouille est effectivement central et pour cause. Mais Janus et Sioux sont tout aussi essentiels. Je ne vais pas donner ici mes clés dans le choix de ces deux mots mais ils le sont. En réalité, fabriquer un anagramme en construisant, disons en modulant les deux phrases pour qu’elles s’y prêtent n’est pas très difficile. C’est surtout amusant.

  4. @Jim. J’ai été très impressionné par ton anagramme sur le nom de notre vénéré Rédacteur en Chef, sincèrement. Chatouille me semble encore plus judicieux que Janus, quoi que …

  5. Oui, ça a bien changé depuis les années 80 quand j’habitais dans le coin.
    L’usine est maintenant juste en aval de l’île, sans cheminées visibles.
    je me souviens maintenant de très importants travaux il y a une vingtaine d’années.
    Ce doit être ça.

  6. Sur toutes les photos que j’ai pu voir de cette centrale, on ne voit pas les cheminées. Par ailleurs, l ‘article de wikipedia indique qu’elles sont invisibles.

    Pour ce qui est des chamallows de Jeff Koons, je propose qu’on les mette non pas dans l’Ile St-Germain, mais dans l’incinerateur.

  7. Oui, il faut éloigner les Tulipes de cette magnifique sculpture du Totem, si l’on décidait de les déplacer sur l’île.
    Elle est assez grande pour cela.
    Ainsi, elles auront disparu du site actuel où elles n’ont pas lieu d’être, sans devoir être stockées dans les caves de l’Hôtel de Ville. D’autres sites sont possible, bien sûr.

    Pour la station d’incinération, je pensais aussi aux imposantes cheminées, mais on est pas obligé de regarder dans cette direction.

  8. @ Lorenzo. Janus était l’un des dieux romains, généralement représenté par une tête à deux faces. C’était le dieu du passage, de l’entrée et de la sortie, de la transition entre deux phases quoi. Mais dans un anagramme, il ne faut pas obligatoirement chercher une logique. Il y a des champions de l’anagramme, c’est pas mon cas mais cela m’amuse d’en trouver. L’anagramme de Coutheillas est Chatouilles, je suis parti de là.
    PS: j’en ai ras le bol des captcha du JDC.

  9. Le totem : cette sculpture de 1983 de Dubuffet a été rénovée il y a deux ans. Elle trône, magnifique, au sommet d’une petite colline au milieu du parc de l’Ile Saint Germain. Ses formes chahutées et ses couleurs vives lui confèrent une image de gaité sympathique.
    Rien à voir avec la main tenant le bouquet de tulipes de Koons, dont le bras sort de terre à côté de chez Ledoyen et qui me fait irrésistiblement penser à un bouquet de chamallows, dont les couleurs mièvres et déjà passées amollissent encore une sculpture déjà molle en elle-même.
    En face du Totem, sur la rive gauche de la Seine, il y a l’usine d’incinération d’Issy les Moulineaux que je ne sais quel architecte de génie a réussi à dissimuler et à intégrer dans le paysage urbain, fait à cet endroit d’immeubles de bureaux.
    Quand on passe en voiture le long de ce quai sans être averti, on ne peut deviner qu’on longe un incinérateur géant.

  10. Cette sculpture de Dubuffet égaye le site situé juste en face de l’usine d’incinération des ordures ménagères d’Issy les Mouiineaux.
    J’y ajouterais les Tulipes de Jeff Koons et d’autres encore dans la même veine , un peu déjantée, surtout qu’il y a la place..

  11. L’intérêt du contrejour est de faire disparaître les couleurs… Habile, mais trompeur !

  12. À propos de totem, et de ce qui n’a rien à voir avec celui là, j’ai composé hier un anagramme,
    “Journal des Coutheillas, quotidien sérieux”.
    “Le Janus qui chatouille notre désir de sioux”.
    Je ne désespère pas de faire mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.