Une réflexion au sujet de « Force brute »

  1. Maintenant, doit on rester là où les brutes sont allés?
    Ne serait-il pas temps de s’asseoir avec d’autres intellectuels que le pseudo-intello qui nous a tous emmené en bus en Libye avec le succès que l’on sait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *