Gouverner l’Italie ? A quoi bon ?

Le Mouvement 5 Étoiles et la Ligue se sont mis d’accord pour gouverner l’Italie ensemble et devraient proposer un Premier ministre lundi.

Benito Mussolini avait l’habitude de dire :

Ce n’est pas difficile de gouverner l’Italie.
Mais c’est totalement inutile.

ET DEMAIN, SONIA, TU NOUS GACHES LE PAYSAGE !

 

6 réflexions au sujet de « Gouverner l’Italie ? A quoi bon ? »

  1. On est d’accord. Trump ne conçoit l’utilité que pour lui-même. Ce qu’il ne semble pas avoir encore réalisé c’est que, contrairement à son business, gouverner les US peut-être risqué (pour son ego bien sûr). Kim et son équipe me semblent effectivement plus subtils que Donald qui ne croit qu’en lui et n’a pas d’équipe digne de ce nom. On verra! (Expression préférée de Donald ces temps-ci, bien moins affirmative que par le passé. Douterait-il subitement?)

  2. 1-Si, si, Trump est utile. J’ai lu récemment sous la plume de je ne sais quel sénateur US un aphorisme interessant:
    « Everything Trump does is for Trump ». Sans contredire ce que tu viens de dire sur l’utilité de Trump pour ses supporters, Trump est utile à Trump, il fait ce qu’il faut pour.
    2-Depuis des mois, je suis persuadé que la rencontre Trump-Kim n’aura pas lieu, ou qu’elle sera interrompue par l’un ou par l’autre (plutôt l’autre) au moindre prétexte.

  3. Au-delà de Mussolini et l’Italie, deux mots m’ont interpellé dans cette citation sur lesquels je n’ai pas eu le temps d’elaborer hier: gouverner et utilité, ou inutilité. Depuis les philosophes grecs, en passant par Machiavel, Voltaire, etc, jusqu’à De Gaulle (les 265 fromages de la France ingouvernable!), il y a eu des milliers de citations sur “gouverner”. Napoléon, un mussolinien avant l’heure, disait quelque chose comme “beaucoup pensent avoir le talent de gouverner parcequ’ils sont en place”. Je classe François Hollande parmi ceux-là. Mais si certains considèrent qu’il n’est pas difficile de gouverner, sont-ils utiles? L’utilité et sa valeur est une notion très relative sur laquelle ont beaucoup cogité les économistes. L’utilité et la valeur de l’art par xemple, souvent abordés dans ces colonnes. L’utilité d’un couteau de boucher, très utile à ce dernier pour exercer son métier et donc utile à la société (à tout le moins pour les carnivores mais pas pour les végétariens), mais aussi utile au terroriste islamique mais dans ce cas certainement pas pour la société. Et c’est là que je fais intervenir Donald Trump qui pense qu’il est aussi facile de gouverner les USA que diriger un gros business et qu’il est utile au pays (America First) alors qu’il ne sert la soupe qu’à ses électeurs (uniquement les classes moyennes qui ont la malchance d’etre associés aux industries périclitantes et aux sinistres évangéliques), lesquels ne représentent que 40% au plus de l’electorat américain. Est-il utile au pays dans son ensemble? Je ne fais que poser la question. Mais surtout, alors que certains l’ont maintenant persuadé qu’il était nobelisable, suprême vengeance à l’égard d’Obama, et qu’il possède un gros bouton atomique, qu’il nie les dégâts de la pollution, est-il utile à la planète? Encore une question que je me pose. Non! Trump gouverne, admettons, mais il n’est pas utile, il est inutile.

  4. Personnellement, je pense que ‘Il Duce voulait dire par là qu’il n’était pas utile de gouverner l’Italie car elle se gouvernait très bien toute seule. Bien sûr, c’était en d’autres temps. Autrement dit, l’Italie était l’un de ces pays qui se portent très bien sans gouvernement, comme la Belgique parfois, et le Liban autrefois. Est-ce encore le cas ? On verra.

  5. S’agissant de l’Italie, Benito n’avait pas tort. C’est bien vu! En tout cas, j’en connais, et pas des moindres, qui retiendraient volontiers la première partie de la phrase persuadés d’avoir le talent de gouverner mais en plus d’etre utiles. Évidemment je pense à Donald.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *