Rendez-vous à cinq heures : encore des voeux

La page de 16h47 est ouverte…*

 

Et voici la carte de voeux de Jim :

 

3 réflexions sur « Rendez-vous à cinq heures : encore des voeux »

  1. Si le virus passe toute cette redoutable vigilance c’est qu’il est invisible. l’année seras comme elle seras “que seras, sras” vous vous souvenez en 2009 ou 3. Les mercenaires sont peut-être plus fidèle que les pirates.

    Meilleure voeux!

  2. Je n’ai rien reçu de ta part. Peut-être l’as-tu envoyé à mon adresse et non à celle du JdC. S’ilm s’agit d’une carte de voeux, il est loin d’être trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *