8 réflexions au sujet de « TABLEAU 292 : Composition »

  1. Poussé par les éloges de Jim, que je sais connaisseur en musique, j’ai finalement écouté les deux œuvres proposées par le commentaire de Sébastien. Je reproduis les liens ci-dessous car il serait dommage que vous n’en profitiez pas :

    Kurt Schwitters (Ursonate)
    https://www.youtube.com/watch?v=6X7E2i0KMqM

    John Cage (4’33 »)
    https://www.youtube.com/watch?v=7wehyqv5tWc

    Œuvre magistrale, posthume et injustement oubliée, cette Ursonate de Schwitters, par sa montée chromatique impressionnante, n’est pas sans rappeler le Boléro de Ravel. Sa qualité musicale est d’autant plus remarquable que, comme on le sait, Schwitters n’était pas musicien. Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que cette sonate est à l’origine de la prestigieuse École Allemande de Musique Rap.

    La composition de John Cage (4’33) est connue pour être une des œuvres les plus difficiles et même les plus périlleuses à interpréter pour un orchestre symphonique. C’est donc une performance qui est tout à l’honneur de Randolph Speer d’avoir choisi de l’exécuter avec un simple orchestre de chambre. Le maestro s’en tire magnifiquement avec l’élégance qui lui est coutumière. On admirera aussi la virtuosité sans égale du soliste, William Parrish.

  2. Joli exemple de « blackout poetry », où la poésie des mots prend une dimension plus vaste.

  3. Hey Seb, l’Ursonate de Schwitters (que je ne connaissais pas) n’est pas vraiment ma tasse de thé musical mais j’y ai trouvé quelques harmonies dissonantes qui réveilleraient un mort. En revanche, l’écoute de ce concerto pour hautbois en x mineur de John Cage m’a plongé dans un rêverie exquise. Merci d’avoir partagé avec moi tes mentors musicaux qui m’aident à comprendre tes tableaux.

  4. Jim a fait 2 commentaures élogieux sur Sébastien
    Il a raison
    Bravo Sebastien

  5. Jim vient de faire un commentaire elogieux
    Il a raison
    Bravo Sébastien

  6. Je viens d’écouter la version enregistrée, ce que je n’avais pas fait avant mon commentaire précédent. C’est digne d’Éric Satie! Mais je l’aurais quand même interprété sur un tempo plus Allegro Vivace. C’est pas une marche funèbre que diable. Et puis, il y a des silences musicaux, qu’on nomme aussi soupirs. Ah les soupirs! Il y en a! j’en ai entendu. C’est remarquable! Bravo Maestro!

  7. Très belle composition mon vieux Seb, et très belle partition pour son exécution. Je présume que c’est l’Opus 49 dans le registre du compositeur. Dommage, je n’ai pas de piano ici. Mais en aurais-je un, je viens de me rappeler que je ne savais pas en jouer. Ça ne fait rien, j’écouterai avec les yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *