Archives par mot-clé : Duke Ellington

Rendez-vous à cinq heures : Louis Bellson

La page de 16h47 est ouverte…

SKIN DEEP
Louis Bellson

Édité en 1952, le disque Ellington Uptown ne contient pratiquement que des enregistrements exceptionnels, tels que Take the A train, Perdido, A Tone parallel to Harlem, The Mooche et Skin deep.
Ce dernier morceau de près de 7 minutes est constitué en grande partie d’un énorme solo de batterie par Louis Bellson. Accompagné par le Big Band d’Ellington, c’est le solo de batterie le plus impressionnant que j’ai jamais entendu.

 

 

 

 

Rendez-vous à cinq heures : Swamp goo

La page de 16h47 est ouverte…

SWAMP GOO

Swamp goo, c’est ce morceau dont j’ai déjà parlé je ne sais plus quand et qui m’émeut chaque fois que j’entends le solo de Russel Procope à la clarinette, surtout vers la fin, quand il part dans les aigus.

Ce n’est pas cet enregistrement de Swamp goo, réalisé à l’Université de Yale en 1968, que je préfère, celui du “Greatest Jazz Concert in the World” en 1967 me paraissant meilleur et mieux équilibré sur le plan audio. Mais celui là vaut coup quand Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures : Swamp goo

Rendez-vous à cinq heures : Take the A Train

La page de 16h47 est ouverte…

TAKE THE A TRAIN
Duke Ellington

Le plus fameux et le plus sophistiqué des Big Bang, celui de Duke Ellington, interprétant la plus fameuse composition du “Duke”,  Take the A train.

Ce morceau est extrait d’un double 33 tours enregistré en 1967 deux parties, la première au Carnegie Hall de New York, la seconde au Hollywood Bowl de Los Angeles. Entièrement Live, cet album extraordinaire  réuni énormément de stars du jazz de cette époque, entre autres : Ella Fitzgerald, T-Bone Walker, Clark Terry, Benny Carter, Coleman Hawkins, Zoot Sims, Bobby Durham, Louis Hayes, Oscar Peterson, Jimmy Jones,  Cat Anderson, Herbie Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures : Take the A Train