Archives par mot-clé : Philippe

Dernière heure : apprendre l’orthographe, c’est une question de sécurité

Dernière heure : apprenez l’orthographe

La plateforme “PHAROS” (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements) vous donne la méthode pour éviter de tomber dans les pièges qu’Internet vous tend tous les jours :

APPRENEZ L’ORTHOGRAPHE !

et elle ajoute : 

 Et puis aussi, soyez un peu moins cons, saperlipopette !

Voici un exemple réel de ce type de piège que quelques connaissances en orthographe et un minimum de réflexion vous permettront d’éviter : Continuer la lecture de Dernière heure : apprendre l’orthographe, c’est une question de sécurité

Une vie de dingue !

“Cette autobiographie est inoubliable, m’a-t-on dit.
Tant pis, ai-je répondu. Je la rediffuse quand même !”

temps de lecture : 6 parsecs et demi

Une vie de dingue !

C’est quand le gnou fugace
commence à barbifier
dans les surtarbrandurs
qu’il faut que l’oxymore subtil
manduque vers son ergastule.
Proverbe Chihuahua

Chapitre premier : les origines 

Si mes souvenirs sont bons, je suis né un 24 décembre vers 23h45 entre un bœuf et un âne gris. Et pourquoi cela, vous demandez-vous ? Eh bien, essentiellement parce que le gynécologue accoucheur de ma mère était parti à l’improviste à la Martinique pour trois semaines. Ma mère ne put se résoudre à attendre son retour et, en l’absence de mon père pour la conduire à l’hôpital, elle me donna le jour dans la ferme familiale. Il faut dire qu’à cette époque, papa était parti acheter des langoustines depuis plus de trois ans, ce qui rendait ma filiation incertaine. Dès que je fus en âge de comprendre cette bizarrerie de calendrier, je posai la question à ma mère et m’éloignai aussitôt. Un peu plus tard, elle me répondit très franchement en m’expliquant qu’il s’agissait là de l’un de ces miracles de l’amour et que je ferais mieux de réviser l’annuaire des marées plutôt que de perdre mon temps à faire de la généalogie. Sur quoi, elle me laissa redescendre du toit de la grange.

Cette question étant résolue, je pus retourner Continuer la lecture de Une vie de dingue !

Rendez-vous à cinq heures sur le court avec Mansour Bahrami

la page de 16h47 est ouverte…

VIDEO 60 secondes

Sur le court avec Mansour

Vous souvenez-vous de ce jouer de tennis franco-iranien ? Non, rassurez-vous, il n’est pas mort. Il vit en France, il a 67 ans et je crois qu’il continue à se produire dans des matches exhibition. On le voie aussi assez souvent lors de la remise des prix à Roland Garros et à Bercy. Ce personnage très sympathique Continuer la lecture de Rendez-vous à cinq heures sur le court avec Mansour Bahrami

Sans filtre – Critique aisée n°250

temps de lecture : 2 minutes

critique aisée n°250

Sans filtre
(Triangle of sadness)
Ruben Ostlund- 2022 – 149 minutes
Palme d’or du Festival de Cannes 

Ce n’est pas parce que j’en suis à ma 250ème critique aisée que je suis devenu critique professionnel ; la preuve, c’est que je me refuse encore à juger un film sur ses intentions et que je persiste à le critiquer subjectivement – comment faire autrement ? – d’après le résultat perçu.

Ouais, Sans filtre est une critique acide de la société ultra-riche, de ses ultra-serviteurs et de ses parasites.
Ouais, Sans filtre est une étude sarcastique des quelques caractères, qu’autrefois vous et moi aurions considérés comme exagérément caricaturaux, mais qui, à en croire les magazines spécialisés, les réseaux sociaux et les émissions de télévision de M6, existent véritablement et mènent effectivement le monde : les oligarques russes et milliardaires, jouisseurs sans vergogne, les très vieux, très distingués et probablement un peu anoblis qui jouissent d’une douce et méritée retraite après avoir fait fortune dans les bombes, mines et grenades, les mannequins et mannequines, mesquins Continuer la lecture de Sans filtre – Critique aisée n°250