Archives par mot-clé : Mythologie

Le mardi, c’est Mythologie (7)

Orphée, une fin laconique

– Ô Muses, raconterai-je ici comment Orphée tenta de ramener au jour sa défunte épouse, comment il parvint à séduire les riverains du Styx pour parvenir jusqu’à sa belle et comment il convainquit Hadès de la laisser partir ? Dirai-je l’hypocrite condition imposée par Hadès et l’impatience coupable d’Orphée qui tuèrent Eurydice une seconde fois ? Chanterai-je l’immensité du chagrin d’Orphée, errant parmi les plaines herbeuses et psalmodiant sa peine aux belles cavales qui les broutent ?

Bon, écoute, le Poète, là, tout de suite, on n’a pas le temps ! Et puis, on la connaît déjà par cœur ton histoire. Tu l’as même publiée ici même, il n’y a pas si longtemps. Alors, maintenant, ça va comme ça ! Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (7)

Le mardi, c’est Mythologie (6)

Orphée entre en scène
ou
Le sac d’Eurydice

Il faut tout d’abord comprendre une chose, c’est qu’Orphée est une star, la plus grande star de son époque. Les nymphes, les satyres, les muses, les demi-dieux, et les dieux eux-mêmes, tout le monde fredonne ses compositions. Sa dernière tournée au Mont Olympe a fait un malheur pendant une éternité. Donc, Orphée est une star, et rien ne résiste aux stars. Ce qui ne les empêche pas d’avoir bien des malheurs.

Très contrarié par la mort  d’Eurydice, son égérie du moment, mordue par le serpent que, par plaisanterie, Hermès avait amené chez eux,  Orphée s’est enfermé dans sa chambre. Il a bu des amphores de nectar au point de tomber dans un coma olympique. A son réveil, il est tout d’abord demeuré d’un calme olympien, au point que c’en était inquiétant. Prostré, il répétait sans cesse: “j’ai perdu mon Eurydic-eu, rien n’égal-eu ma douleu-eur”. Bref, il en faisait tout un opéra. Puis il s’est mis à tout casser dans sa villa, depuis l’arc de bois de rose dont Cupidon lui avait fait cadeau jusqu’à la très jolie maquette de l’Argo, gage de reconnaissance de son ancien capitaine, le commandant Jason. Enfin, il a promis, juré, craché qu’il ne chanterait plus ni ne jouerait de sa lyre à  neuf cordes tant qu’Eurydice Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (6)

Le mardi, c’est Mythologie (5)

Le pourquoi du comment
ou
Ce crétin d’Épiméthée

La terre était créée, les vallées, les montagnes,
Les océans, les fleuves, les arbres, la campagne.
Mais tout ça était vide et les saisons passaient
Sans qu’il n’arrive rien, jamais, jamais, jamais.

L’éternité semblait ne pas vouloir finir.
Et les dieux immortels s’ennuyaient à mourir. Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (5)

Le mardi, c’est Mythologie (4)

Œdipe, c’est complexe

Laios est roi de Thèbes
Et Jocaste met au monde son enfant
Mais la Pythie dit
“Il tuera son père et épousera sa mère”
Alors le roi  ordonne qu’on emmène l’enfant dans la montagne et qu’on le tue

Mais en fait il est remis à Polybe et Mérope
Qui sont roi et reine de Corinthe
Ils adoptent l’enfant et le prénomment Œdipe
Œdipe grandit en se croyant le fils naturel de Polybe et Mérope
Alors que pas du tout

Pourtant il a des doutes Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (4)

Le mardi, c’est Mythologie (3)

Sortie de boîte

La première femme fut créée par tous les dieux de l’Olympe réunis en congrès.  C’est pourquoi on lui donna le nom de Pandora. Ils l’envoyèrent sur terre pour punir les hommes pour leur manque de mesure.

Pandora était absolument splendide et extrêmement séduisante, mais elle avait un caractère impossible, du genre femme fatale. Elle fut d’ailleurs fatale à l’Age d’Or quand les hommes durent se mettre à travailler pour satisfaire Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (3)

Le mardi, c’est Mythologie (2)

La fin des haricots
ou
Tout le monde au boulot 

En ce temps-là, c’était l’Age d’Or. Les dieux et les humains vivaient chacun de leur coté en bonne intelligence. Le travail n’existait pas, les femmes non plus. La nature était généreuse, les animaux étaient amicaux et même soumis à l’homme. Bref, on s’ennuyait ferme. Prométhée aimait bien les humains, mais il aimait encore plus faire des blagues à Zeus. Il décida donc de Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (2)

Le mardi, c’est Mythologie (1)

La bague à Prométhée 

Un jour, Prométhée le Titan vola le feu à Héphaïstos, l’illustre boiteux. Aussitôt, il en fit cadeau aux hommes et pour faire bonne mesure, il y ajouta les Arts. Dès lors, les humains se prirent pour les égaux des dieux. Ils en vinrent même à menacer l’équilibre du Cosmos.

Ceci déclencha la fureur de Zeus le Cronide.

Pour punir Prométhée, il le fit attacher à un rocher du Mont Caucase par de lourdes chaines, et jura sur le Styx qu’il ne l’en détacherait jamais.

Le premier matin, l’Aigle du Caucase fondit sur Prométhée, lui ouvrit le ventre avec ses serres et lui dévora le foie. Durant cette première Continuer la lecture de Le mardi, c’est Mythologie (1)

Dernière heure : La Mythologie devient obligatoire

Dernière heure : La Mythologie devient obligatoire !

Vers la fin de l’année 2016, j’avais publié ici une dizaine de cours de mythologie. Près de six années ayant passé, il est grand temps de procéder à une révision des notions élémentaires, bases sans lesquelles il est impossible de comprendre la plupart des œuvres artistiques occidentales.

Donc à partir de demain, tous les mardis matin, vous Continuer la lecture de Dernière heure : La Mythologie devient obligatoire

Les Atrides ? C’est pas compliqué.

Les Atrides, ça vous dit quelque chose ?
Vaguement ?
Oui, je sais, c’est compliqué, mais faites un effort, que Diable  !
Tantale qui fait bouffer son fils aux Dieux, ça vous parle ?
Et Agamemnon qui zigouille sa fille pour pouvoir faire de la voile ? Toujours pas ?
Et le même, occis dans sa baignoire par sa femme et son cousin ?  Ah ? J’ai cru voir une lueur !
Et Oreste, fils d’Agamemnon qui trucide sa mère et ledit cousin ? Vous l’aviez oublié, ça, n’est-ce pas ?

Bon, je vois. Normalement, la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié. Eh bien, même pas !

Alors, voilà : j’ai retrouvé dans mes papiers ce document Continuer la lecture de Les Atrides ? C’est pas compliqué.

Cours de mythologie 1ère année-Leçon 10

Tout se tient

Où l’on verra que tout se tient : les Mosches, l’Amérique, les patronymes, l’or, le gros lot, la pensée unique, les noeuds, l’impérialisme, la musique, les chapeaux, la République, les roseaux, la dépression nerveuse. Tout se tient, je vous dis ! 

Midas était roi des Mosches, quelque part en Macédoine. Un jour, une bande de Mosches rencontra Silène, un ami débauché de Dionysos. Ils le firent prisonnier et l’amenèrent à leur roi. La spécialité de Silène, c’était de raconter des histoires, ce qu’il fit pour Midas. Il lui raconta celle d’un continent au-delà de l’Océan, séparé de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, où les habitants sont grands et forts, où ils vivent longtemps et heureux et bénéficient de lois justes.

-Sans blague ? dit le roi des Mosches.

-Non, je rigole ! répondit Silène.

Midas se mit à rigoler lui aussi et pour remercier Silène, il le rendit à Dionysos, qui en retour proposa à Midas de réaliser deux de ses vœux.

– Que veux-tu que je fasse pour toi en premier ?

– Eh bien, mon dieu, je ne sais pas vraiment… Ah, si, tiens ! J’en ai assez d’être le roi des Mosches. Le voilà mon premier vœu : ne plus Continuer la lecture de Cours de mythologie 1ère année-Leçon 10