Archives du mot-clé Mur des Cons

Dernière heure : la Justice est passée

Dernière heure : la Justice est passée
Vendredi 1er février

Est-ce que ça vous ennuierait vraiment de relire ce que j’écrivais il y aura bientôt deux ans ? Non ? Alors voilà :

« En avril 2013, l’existence d’un grand panneau d’affichage intitulé MUR DES CONS dans les locaux du Syndicat de la Magistrature était révélé par la presse (pas Libération ni le Canard, bien sûr). Sur ce panneau, exposées au pilori de la vindicte syndicale et des environs, étaient affichées les têtes d’hommes et de femmes (…) politiques (tous de droite, à l’exception de Jack Lang, mais peut-on vraiment dire où se situe Jack Lang ?, et de Michel Charasse, mais l’homme aux bretelles n’était-il pas surtout un copain du Florentin de l’Elysée), de patrons, de journalistes (plutôt du Figaro que du Nouvel Obs), de magistrats (non affiliés au Syndicat de la Magistrature), et de personnes de diverses professions et qualités, mais qui toutes avaient eu le malheur de déplaire au Syndicat et, parmi eux, les pères de deux jeunes filles violées et assassinées.
Pour scandaleux qu’il fût, le mur avait au moins l’avantage ne plus laisser planer de doute sur la partialité des membres du Syndicat à l’égard de certains groupes de justiciables.
C’est maintenant Continuer la lecture de Dernière heure : la Justice est passée 

¿ TAVUSSA ? (25) Justice sacrée, sacrée justice ! 

Il y a quelques jours, je suis tombé sur un article qui, à propos d’un sujet dont j’ai déjà tout oublié, a fait référence, sans développer davantage, aux Mur des Cons. Vous vous souvenez du Mur des Cons ?

En avril 2013, l’existence d’un grand panneau d’affichage intitulé MUR DES CONS dans les locaux du Syndicat de la Magistrature était révélé par la presse (pas Libération ni le Canard, bien sûr). Sur ce panneau, exposées au pilori de la vindicte syndicale et des environs, étaient affichées les têtes d’hommes (et de femmes, oui, d’accord, d’accord, de femmes ; mais le mur ne s’intitulait pas « des cons et des connes » que je sache !) politiques (tous de droite, à l’exception de Jack Lang, mais peut-on vraiment dire où se situe Jack Lang ?, et de Michel Charasse, mais l’homme aux bretelles n’était-il pas surtout un copain du Florentin de l’Elysée), de patrons, de journalistes (plutôt du Figaro que du Nouvel Obs), de magistrats (non affiliés au Syndicat de la Magistrature), et de personnes de diverses professions et qualités, mais qui toutes avaient eu le malheur de déplaire au Syndicat et, parmi eux, les pères de deux jeunes filles violées et assassinées.

Pour scandaleux qu’il fût, le mur avait au moins l’avantage ne plus laisser planer de doute sur la partialité des membres du Syndicat à l’égard de certains groupes de justiciables.

C’est maintenant de l’histoire ancienne, mais savez-vous quelles ont été les conséquences de la révélation de Continuer la lecture de ¿ TAVUSSA ? (25) Justice sacrée, sacrée justice !