Archives par mot-clé : Géraud

AVENTURE EN AFRIQUE (7)

Tamba Kamano et nos fournisseurs

Il nous avait été conseillé à l’ambassade de France de prendre un boy. Cela permettait de faire vivre une famille et de s’intégrer un peu plus dans le monde africain. Nous avions embauché un nouveau boy car Issoufou ne connaissait rien à notre cuisine… il m’avait même mis une boîte de conserves de sardines au four pour la réchauffer. J’avais pu faire rentrer Issoufou comme aide à la Section Topographique et embauche Tamba.

Notre boy était d’origine guinéenne. Il avait un certain âge, avec quelques rides sur le visage, mais de l’expérience : il avait servi chez des Français et parlait bien notre langue. Il était marié, avec plusieurs enfants et habitait dans un quartier en rive droite. Il avait Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (7)

AVENTURE EN AFRIQUE (6)

Arrivée de Chantal

Sachant que j’étais marié et que mon épouse allait arriver, avec un travail à venir, l’ambassade de France m’a attribué un studio dans un groupe d’habitations : « les Célibatoriums».

Les Célibatoriums étaient un ensemble de quatre immeubles comprenant huit studios chacun, soit 32 logements occupés essentiellement par des couples, logique pour des Célibatoriums !

 

Pour que nous puissions découvrir le pays, j’avais acquis la 2CV de mon prédécesseur qui n’était pas d’une première Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (6)

AVENTURE EN AFRIQUE (5)

Le fleuve et le chantier de Saadia

Un dimanche matin Michel de Verdière m’a convié à une balade en zodiac sur le fleuve Niger en amont du pont Kennedy, en saison de hautes eaux. Ce pont d’une longueur de plus d’un kilomètre et a été financé et construit par les   Américains en remplacement d’un vieux bac. La plus grande partie de la ville se trouve sur la rive gauche du fleuve.

Cette sortie m’a permis d’observer les berges. Vers le pont les rives du lit majeur étaient cultivées. Il y avait de petits jardins maraîchers qui fournissaient la capitale en légumes frais. Rive gauche Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (5)

AVENTURE EN AFRIQUE (4)

Très courte leçon d’histoire récente

 De l’indépendance en 1960 jusqu’au coup d’état de 1974 le pays a été dirigé par Diori Hamani, premier président du Niger. Il a été député et représentait le Niger à l’Assemblée Nationale française. Un coup d’état militaire, la nuit du 14 au 15 avril 1974 (3 mois après notre départ) met en place Seyni Kountché. Depuis cette époque, ce n’est Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (4)

AVENTURE EN AFRIQUE (3)

Fayçal d’Arabie saoudite

Un matin fin novembre quelques jours après mon arrivée Issoufou me dit tout excité « patron le roi Fayçal nous rend visite c’est le gardien de la Mecque ». Jean-Georges Martinet me conseilla d’aller voir le campement des cavaliers à la sortie de Niamey en bordure de la route de l’aéroport. Je m’y suis rendu le lendemain matin au lever du jour : grand Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (3)

AVENTURE EN AFRIQUE (2)

Courte leçon de géographie

Avant d’aller plus loin  dans le récit des aventures de l’Expert au Niger, il serait peut-être bon de rappeler en quelques lignes ce qu’était ce pays dans les années 70 et ce qu’il est aujourd’hui. Rassurez-vous, ce ne sera pas long.

*

Les Nations Unies considèrent le Niger comme l’un des pays les moins développés du monde.

Superficie : 1.267.000 km2  (France : 644.000 km2), pays sans accès à la mer, enclavé Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (2)

AVENTURE EN AFRIQUE (1)

Géraud (voir ci-contreétait, non ! est géomètre-expert (car Expert un jour, Expert toujours). A présent qu’il a pris sa retraite, il s’est mis à écrire quelques souvenirs du temps où, jeune VSNA (Volontaire du Service National Actif), il accomplissait son temps au Niger entre novembre 1972 et janvier 1974.

Il va nous raconter ici quelques-unes des aventures qu’il a vécues au milieu des Djema, des Haoussa, des Peuls et des Touaregs.

 La première scène se passe le 15 novembre 1972. Maintenant, c’est Géraud qui parle :

15 novembre 1972

Arrivé à Niamey, au sortir de l’avion, la chaleur nous tombe dessus, toujours avec mon costume de velours marron par plus de 30 degrés. Je suis accueilli par mon prédécesseur Jean-Georges Martinet, ingénieur géomètre INSA de Strasbourg. Il me conduit à la case de passage dite “des infirmières” dans un quartier populaire de la capitale.

La case des infirmières

La case des infirmières était une grande case de passage. Antérieurement, des infirmières avaient dû l’occuper d’où son nom. C’était une villa de type colonial avec un petit enclos bordé de hauts murs avec un garage indépendant. La rue était en terre battue avec deux grands fossés de part et Continuer la lecture de AVENTURE EN AFRIQUE (1)