Post it n°19 – Procrastination

Ranger, arranger, mettre à jour, rectifier, modifier, classer, relire un texte inachevé, ajouter une idée, retrancher un mot, le remettre, passer à autre chose, répondre longuement à un commentaire, piocher un aphorisme dans une rare lecture, wikipédier un point de détail, googeliser une orthographe, une date, un lieu, une anecdote, commencer un livre, l’abandonner, envisager d’allumer la télévision, de ranger le garage, faire une sauvegarde, remplir, emplir le temps, ouvrir un nouveau document, fixer longtemps le point d’insertion qui clignote, et puis écrire ces lignes, pas un journal, non, pas même un compte rendu, à peine une liste, attendre, attendre et puis relire, corriger, hésiter, raccourcir, rabattre l’écran, se lever, aller jusqu’à la fenêtre, se dire qu’il faudrait tondre ou alors dormir un peu, revenir, relever l’écran, relire, se rasseoir…
Et le téléphone sonne. Enfin.

 

ET DEMAIN, UN TABLEAU, LE CENT QUATRE-VINGT-DEUXIEME…

3 réflexions au sujet de « Post it n°19 – Procrastination »

  1. Je reviens sur ton texte et ne sachant ce que veut dire procrastination, voilà la définition :
     » La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non) »,
    je ne savais pas que tu faisais de la procrastination !!!!!!

  2. La vie qui file,
    on voudrait faire tellement de choses dans cette journée de 24h,
    mais il faut bien dormir,
    on ne se rend pas compte jeune de ce temps qui nous est compté et plus on avance dans l’âge et plus on se rend compte qu’il faut vraiment savourer toutes ces minutes de bonheur,
     » Que la vie est belle ! » comme me dit ma belle-sœur,
    j’arrive maintenant à le dire à mon tour à mon mari « Que la vie est belle ! »

  3. Ouf, quand j’ai lu procrastination, je compris que l’on passait au paysage politique.
    Donc encore de la Catalogne, du François/ Manuel, Barack et les autres. Au passage, merci Angela !
    Mais non, de la littérature. Merci

    On en a bien besoin à l’ère des « Intelligence Artificielle », « feedback » et « sourcing » !
    J’ai même vu du « Growth hacker » pour Chargé de Développement. No limit au ridicule.

    Mais je reviens à ton texte : la vie quoi, mais il manque le footing , running, biking ou le climbing. Aïe, piégé.
    En andalous par la belle Ibère, ce serait plus sympa. Ah ses yeux et sa voix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *