Ah ! les belles boutiques – 14

Le Point du Jour
58 rue Gay-Lussac – Paris 5°

La façade de ce petit libraire n’a rien d’extraordinaire, mais ce qu’elle a de particulier, c’est que tous les matins, le propriétaire dispose sur le trottoir de cette célèbre rue soixante-huitarde une partie de son stock de livres d’occasion. Comme on peut le voir, la présentation en est soignée. Il est presque exclusivement consacré au syndicalisme, aux luttes sociales, révolutions ouvrières, essais sur le capitalisme, sur les phalanstères et toute cette sortes de choses. Je ne suis entré qu’une seule fois dans sa boutique pour y acheter un exemplaire de poche et d’occasion de « Pourquoi j’ai mangé mon père » de Roy Lewis, un roman très original, extraordinairement drôle et philosophique, traduit de l’anglais par Vercors, sur l’évolution de l’homme face au progrès. Une fois à l’intérieur, je m’étais demandé comment le propriétaire trouvait la place de ranger le soir son stock extérieur dans le magasin, déjà envahi de piles de livres. Je n’ai toujours pas la réponse, mais ce que je sais, c’est que tous les soirs, il le fait.

La série « Ah ! les belles boutiques »
L’objectif : rendre hommage aux commerçants qui réussissent à conserver l’aspect traditionnel de leur façade de magasin, et les encourager à persévérer.
Le contenu : une photo de la devanture d’un magasin, avec si possible l’adresse et, très éventuellement, un commentaire sur la boutique, ou son histoire, ou son contenu, ou sur l’idée que s’en fait le JdC.

ET DEMAIN, HHH, CINQUIEME PARTIE, RICHARD DUNBAR

Une réflexion au sujet de « Ah ! les belles boutiques – 14 »

  1. A Aix aussi il y a quelques librairies comme cela, c’est dommage une a fermé et a été remplacé par je ne sais trop quelle boutique ! Quel plaisir de flâner dans ce bric à brac !!!!On ne pourra jamais supprimé les livres, le tout numérique comme ils disent à mon travail !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *