Bribes de brèves

Couleur Café (3)-Café-Tabac Le Niel, rue Laugier, Paris 17éme

12/02/2014

Il y a deux femmes au comptoir. Soixantaine bien passée, petites et engoncées dans leur triste manteau en doudoune. C’est toujours la même qui parle et l’autre qui écoute. Rien n’indique qu’elles se connaissent.
– Si tous ceux qui ont voté pour eux paient plus d’impôts , c’est tant pis pour eux. Bien fait!…
–           Y en a un qui a la grosse tête, là, c’est Guillaume…là, Guillaume…..Galène, oui, c’est ça, Guillaume Galène. Hé ben, il a la grosse tête, lui…
–          Quand je suis venue à Paris, y avait des policiers partout. Hé ben, maintenant, on sait plus où ils sont…
–        Ce qu’on a dit sur Taubira, c’est pas bien, mais c’est elle qui a commencé. Elle a dérapé. Elle est pour les délinquants…

Abrité derrière son bar, le patron essuie les verres et se moque d’elle en lui donnant la réplique tout en envoyant des clins d’œil  appuyés aux autres habitués. Il l’approuve tout en donnant l’impression de la désapprouver. Que voulez-vous, il faut bien qu’il ménage la clientèle dans sa diversité d’opinion. La tolérance est une des qualités constantes et reconnues chez le bistrot auvergnat.

 

ET DEMAIN,  ÉBATS ET BANCS PUBLICS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *