Dans ma rue

Depuis quelques semaines, un merle chante dans ma rue. Il chante comme un rossignol. Sa musique est toujours différente.
Il est très matinal, comme moi : quatre heures, cinq heures, six heures…et quand je me réveille le matin,  dès que je mets un pied à terre, j’attends son chant. Je le retrouve avec plaisir. Il me réjouit ; il me transporte dans les bois de ma campagne ;  il me fait espérer un printemps qui est encore si loin.
Il doit réveiller tout le quartier !
Quand je sors pour la première promenade de Sari, je le cherche. Dans ma rue, il y a deux maisons avec un petit jardin et quelques arbres. Il doit être là, quelque part. J’espère le voir, je le guette. Mais, rien. Il fait trop sombre. En pleine lumière il se tait.

Quel bonheur d’entendre un merle qui chante le matin au réveil.

9 réflexions au sujet de « Dans ma rue »

  1. Bravo Sophie, tu devrais venir plus souvent !
    J’ai des souvenirs d’enfance avec pleins de petits oiseaux, des mésanges, des bergeronnettes, des rouges-gorges, des chants d’oiseaux, des coucous, des corbeaux, la forêt landaise en était pleine à l’époque,(mais pas de pies!), maintenant?
    Ici dans la résidence on entend comme toi des petits oiseaux chantées, c’est très agréable au printemps, le coucou aussi, que l’on ne voit pas et ce que l’on voit et qui ravit le chat se sont des pies, des pigeons, des tourterelles, des choucas.

  2. Sophie, tu donnes envie de commencer très tôt le réveil en musique .
    Ce chant de merle est un concerto à soi tout seul Nous sommes voisins. Dis lui de venir se promener de l’autre coté de la rue St Jacques, qu’il nous enchante aussi. Bravo pour ton joli texte

  3. Notre merle,posé sur le tilleul, qui borde la rue au droit du bacon ,dans lequel il niche,en ce moment n’est pas trés matinal.Son chant est mélancolique,il n’ose pas regarder en dessous car tout est blanc !.
    Le printemps,chez nous nest pas encore là.
    En Provence les amandiers sont déja en fleurs
    Nous allons le vérifier!.

  4. Sophie notre sentinelle du printemps se promène en quête d’un drôle de merle qui fait ses vocalises. Pour moi aussi, un rayon de printemps est arrivé à l’heure de ma tasse de café, bien plus tard…..

  5. Many a gray morning is enlightened by this carolling hope of spring. An accompanying « mésange » often joins in this joyous chorus. Is spring just around the corner?

  6. Chez nous on aime beaucoup les merles et les rouge-gorges, et même tous les oiseaux (sauf les pigeons qui tapissent les voitures de leurs fientes horribles). Mais le merle qui me réveille régulièrement plus tôt que potron-minet, perché sur une vieille antenne de TV au-dessus de notre chambre, ce merle là je rêve de lui faire avaler son bulletin de naissance.

  7. Dans ma vie ,il y a mon amie qui écoute chanter les oiseaux les matins gris de janvier et qui ensoleille tout son entourage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *