Post it n°14 – L’écrit et l’oral

Je préfère l’écrit à l’oral.

Pourquoi ? Parce que la parole s’impose, et que l’écrit se propose. Alors, c’est dans ma nature, je préfère l’écrit à l’oral.

Bien sûr, il y a les conversations idéales, véritables échanges, sans égoïsme ni domination, amicales ou intellectuelles, vives ou tranquilles. Mais, plus souvent, la parole s’impose. Parfois, elle est acceptée de bonne grâce ou tolérée par politesse, parfois elle est subie par découragement ou coupée par impatience, mais d’abord, elle a dû s’imposer.

L’écrit, lui, se propose. Il est là, à disposition, sous forme d’une petite enveloppe de deux millimètres encore fermée sur l’écran de l’ordinateur, ou encore, caché sous le pli  cacheté qui est posé sur le meuble de l’entrée, ou enfin, patient, dans le livre jeté sur la table basse du salon. Il est là, discret, modeste, à disposition.

Et ça, c’est tout moi.

3 réflexions au sujet de « Post it n°14 – L’écrit et l’oral »

  1. Si on s’en tient à la proposition écrite qui est le première phrase du deuxième paragraphe, dans ces conditions, moi, je préfère l’oral a l’écrit. Le débat d’idées, à la Voltaire, et même une simple conversation, respectueuse des points de vue sans nécessairement les partager, sont des occasions enrichissantes. Mais, je ne suis pas sûr de l’interprétation a donné à la révélation dans dernière phrase. Si je comprends bien, le tout toi, sincère, humble, tolérant, serait à trouver dans l’écrit, dans un blog par exemple?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *