Rendez-vous à cinq heures avec Anne Hidalgo

La page de 16h47 est ouverte…

Foutez leur la paix !

Bon ! Il y avait longtemps que je ne m’étais pas adressé à Anne Hidalgo. Il faut dire que ces derniers temps, elle était plutôt difficile à joindre, totalement disparue des écrans radars et télévisuels. 


Mais, maintenant que les élections présidentielles lui ont confirmé qu’elle est encore moins populaire chez les Parisiens que chez les Français dans leur ensemble, peut-être sera-t-elle disposée à écouter les conseils que je voudrais lui donner. Alors voilà :

Anne, ma chère Anne, 

Après des années intransigeantes d’errements volontaristes  et totalitaires, il semble qu’il soit temps de faire une pause.  Maintenant que tout avenir politique vous a été ôté, maintenant que vous avez compris que, malgré la loi PLM, vous ne ferez pas de troisième mandat, c’est le moment de passer à autre chose. 

Rendez donc la ville un peu plus propre, nettoyez donc un peu les sols et les murs. Remplacez les minables installations des voies sur berge des deux rives par des équipements de qualité. Rendez la ville un peu plus belle en confiant à d’autres que vous le choix des nouvelles  statues et fontaines publiques. Ne vous laissez plus impressionner par Jeff Koons et Jean Nouvel. Supprimez donc ces bornes de matière plastique sale, ces barrières de béton anti-char et ces signalisations provisoires sont vous avez parsemée Paris. Contrôlez donc un peu ces gigantesques enseignes lumineuses et  ces murs d’images bigarrées qui remplacent petit à petit les vitrines des magasins. Rendez aussi la ville un peu plus sereine en calmant l’hystérie des trottinettes, l’agressivité des vélocipèdes  et la cacophonie des motoconnards. Rendez-là aussi un peu plus écologique en interdisant les terrasses chauffées. 

Et surtout, surtout, arrêtez d’emmerder les automobilistes. 

C’est ça : foutez-leur la paix !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.