L’opinion commune

(…) Lorsque les conditions sont inégales et les hommes dissemblables, il y a quelques individus très-éclairés, très-savants, très-puissants par leur intelligence, et une multitude très-ignorante et fort bornée. Les gens qui vivent dans les temps d’aristocratie sont donc naturellement portés à prendre pour guide de leurs opinions la raison supérieure d’un homme ou d’une classe, tandis qu’ils sont peu disposés à reconnaître l’infaillibilité de la masse.

Le contraire arrive dans les siècles d’égalité.

À mesure que les citoyens deviennent plus égaux et plus semblables, le penchant de chacun à croire aveuglément un homme ou une certaine classe diminue. La disposition à en croire la masse augmente, et c’est de plus en plus l’opinion qui mène le monde.

Non seulement l’opinion commune est le seul guide qui reste à la raison individuelle chez les peuples démocratiques ; mais elle a chez ces peuples une puissance infiniment plus grande que chez nul autre. Dans les temps d’égalité, les hommes n’ont aucune foi les uns dans les autres, à cause de leur similitude ; mais cette même similitude leur donne une confiance presque illimitée dans le jugement du public ; car il ne leur paraît pas vraisemblable qu’ayant tous des lumières pareilles, la vérité ne se rencontre pas du côté du plus grand nombre. (…)

A. de Tocqueville – De la démocratie en Amérique (1835)

Maintenant, on dit tous  merci à Alexis pour cette brillante analyse sociologique. Mais il nous reste à déterminer comment se forme cette opinion commune. Ce sera l’objet d’une hypothétique prochaine leçon. 

3 réflexions sur « L’opinion commune »

  1. Bon! je vais m’y coller, mais pas aujourd’hui. Ce sera court.

  2. Bonjour Jim, tu ferais bien de t’y mettre dès maintenant car l’article hypothétique annoncé est encore loin d’être écrit.
    La page de 16h47 reste ouverte…

  3. Cette assertion de Tocqueville est judicieuse comme toutes les autres qu’il a formulées concernant l’exercice de la démocratie. La question est bien sûr comment elle s’applique à notre monde actuel et en particulier à la France. J’ai là-dessus une opinion personnelle que je formulerais lors de la suite prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.