7 réflexions sur « Rendez-vous à cinq heures : souvenir de cinéma (4) »

  1. Ce n’est pas parce que j’ai détesté Le Dernier Métro que je n’aime pas Truffaut. Bien au contraire, j’ai adoré la plupart de ses films d’où ma colère provoquée par Le Dernier Metro. Comme aime le répéter Ponce Pilate : “Qui aime bien, châtie bien”

  2. Je connais pas, mais j’ai cherché.
    Tourné avec des copains dans un appartement prêté pour l’occase, Une visite est le tout premier film de Truffaut : déjà un ballet amoureux. Mais renié par son auteur, jamais vu… ou presque.
    Les Inrockuptibles, 27/06/2000

    PS Heureusement qu’il a perdu sa liste, Ponce Pilate !

  3. J’avais l’habitude de dire que je pardonnais à ceux qui m’avaient offensé, mais que je gardais la liste. Aujourd’hui, j’ai perdu la liste et je ne suis pas fichu de m’en souvenir. A partir d’un certain moment dans la vie, la perte de mémoire tient lieu de pardon.

  4. Il me semblait que d’aucuns de tes lecteurs réguliers étaient allergiques à Truffaut ….
    Me trompé je ?

  5. “Bon tu sais ce qui t’attend quand tu cites Truffaut….”
    Ben, non ! Je ne vois pas, mais alors, pas du tout.

  6. Bon tu sais ce qui t’attend quand tu cites Truffaut….
    Pour ma part je trouve cette scène parfaite: l’acteur , le texte….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *