AVENTURE EN AFRIQUE (2)

Courte leçon de géographie

Avant d’aller plus loin  dans le récit des aventures de l’Expert au Niger, il serait peut-être bon de rappeler en quelques lignes ce qu’était ce pays dans les années 70 et ce qu’il est aujourd’hui. Rassurez-vous, ce ne sera pas long.

*

Les Nations Unies considèrent le Niger comme l’un des pays les moins développés du monde.

Superficie : 1.267.000 km2  (France : 644.000 km2), pays sans accès à la mer, enclavé entre sept pays frontaliers.

Capitale : Niamey

Il a été retrouvé des céramiques datant du VIIème siècle avant J.C. dans le massif de l’Aïr.

Au XIème siècle la région devient musulmane. Entre le XVIIIème et XIXème : les Touaregs et les Peuls contrôlent le nord et les Haoussas le sud.

En 1900 le Niger devient une colonie française.

Les différentes principales ethnies :

1971 2018
Haoussas 45.0% 55.4%
Djermas 21.25% 18.2%
Touaregs 11.25% 11.0%
Peuls 13.75% 10.0%
TOTAL 4.000.000 Habitants  

20.750.000 Habitants

 

La population a été multipliée par 5 en 50 ans ! C’est le plus fort taux de natalité au monde.

Le budget 2020 du Niger était de 3.4 milliards d’€ (France : 251 milliards)

Le PIB du Niger est de 567 $/habitant/an (France : 45.775)

A SUIVRE

Bientôt publié
12 Nov, 07:47 Esprit d’escalier n°24
12 Nov, 16:47 Rendez-vous à cinq heures : Jim fait le pont (12)
13 Nov, 07:47 Tableau 371

1 réflexion sur « AVENTURE EN AFRIQUE (2) »

  1. Bonjour,
    J’étais avec Géraud au Niger en 1972-1974. Coopérant militaire, moi aussi, je travaillais au quotidien Le Temps du Niger. J’ai donc comme lui été hébergé dans une “case de passage” tenue par Kimba un vieux boy “né vers 1918”. Je vois encore très régulièrement son fils Abdou qui a émigré avec femmes et enfants à Paris. Il vit dans le 13e arrondissement. Mon activité de journaliste m’a conduit à “couvrir” la venue de Fayçal et à écrire de nombreux articles sur le sujet. Tout ce que raconte Géraud est exact ! J’attends la suite avec impatience car le Niger en 1973 ce fut aussi une terrible sécheresse responsable de centaines de milliers de morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *