1 réflexion sur « Tableau 367 »

  1. Je trouve toujour nébuleuse les images de ces tableaux, mais ici clairement le numérique m’indique m’indique le nombre d’objet qui le compose. Du moins avec un peu d’imagination. La beauté de la chose se trouve énigmatique dans sa représentation désinvolte, sans doute inspirer du virtuelle. Les valeurs de petites interventions plus ou moins utile, que l’on a instinctivement colligé, donnent ce résultat d’apparance incohérente qui laisse songeur face à la productivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *