Dernière heure : Je ne suis pas un robot

Dernière heure : Je ne suis pas un robot

Si aujourd’hui vous avez tenté d’envoyer un commentaire au JdC, vous avez sans doute été surpris par la demande qui vous est faite de prouver que vous n’êtes pas un robot.

Rassurez-vous, moi je le sais, mais la machine ne le sait pas et elle est méfiante de nature. Alors, cliquez sur la case indiquée, attendez quelques secondes et si tout va bien, c’est que vous n’êtes effectivement pas un robot et que vous pouvez envoyer votre commentaire. Il arrivera aussi parfois que le machine vous demande de reconnaitre un feu rouge, un bateau ou une motocyclette. Avec un peu de révisions préalables, vous devriez vous en sortir.  Et si, par extraordinaire la machine n’acceptait pas votre affirmation, je vous conseillerais de consulter votre médecin.

5 réflexions sur « Dernière heure : Je ne suis pas un robot »

  1. On aurait due lire ça dans mon commentaire dans les phrases:

    Et si, par extraordinaire la machine n’acceptait pas votre affirmation, je vous conseillerais de consulter votre médecin. Ou alors votre optométrice. …

    … .Les”handicapés mentaux et physiques” tel que précisé par Jim, …

    Problème rencontré avec les caractères spéciaux.

  2. Ou alors votre opthométrice.
    Pour rassurer Jim, il n’y aurait pas de robot si il n’y avait pas d’humain. Ils ne savent que reproduire ce à quoi ils sont destiner. Les tel que préciser par Jim, ne deviennent pas des robots dépendant de la conceptualisation des informatiticien d’emblée, pas plus que n’importe quel être raisonnable tant que la raison ne se détraque.
    On y vas toujours un peu ou prou détraqué tellement on a besoin de se prouver que nous sommes humains. Et c’est valide pour les informaticiens aussi. Mais ils ne se sentent pas pour autant des robots bien qu’ils utilisent des robots en quelque sorte en utilisant des assistants conceptuelles d’informatisations. En passant programmer veut dire ce qui est écrit d’avance.

  3. @chère Lariégeoise.
    Si vous lisiez les commentaires de la précédente publication, vous sauriez que certains lecteurs se sont violemment indignés de vous savoir classée parmi les robots. Mais, heureusement, votre vivacité d’esprit décalée vient contredire une hypothèse aussi farfelue.

  4. Y-en-a-marre de toutes ces contraintes. Ça devient une course d’obstacles pour handicapés mentaux et physiques. Bientôt il faudra recevoir un code par sms pour pouvoir continuer sur le site. Ensuite accepter les cookies. Et puis il faudra répondre à un questionnaire pour exprimer sa satisfaction (note de 1 à 10) et un autre pour dire si on recommanderait le JDC à un ami, et ensuite un message dans son courrier pour nous informer qu’on a fait un commentaire, etc. Y-en-a-marre des machines et des informaticiens qui conceptualisent leur emploi. Je ne suis pas un robot, pas encore, mais je suis en train d’en devenir un. Merde alors! Ras le bol!

  5. alors c’est tout? Pas plus de réaction que ça fidèles lecteurs? Quand même se faire suspecter ainsi en si bonne compagnie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *