Dernière heure : Tavernier est mort hier

Dernière heure : Bertrand Tavernier est mort hier.

Il avait 79 ans. Ça me fait toujours de la peine quand un type de cet âge disparait. Encore plus quand c’est Tavernier.
On pourrait dire « Tavernier meurt et c’est une cinémathèque qui brûle », une cinémathèque du fait de l’importance et de la qualité presque constante de la production de Tavernier parmi laquelle je retiens sans effort : 

Que la fête commence, magnifique et truculent film d’époque, dont le personnage principal est le Régent incarné par Noiret, à la fois jouisseur, cynique et humaniste
Le juge et l’assassin, de superbes images d’Épinal, un assassin anarchiste et fou, probablement le plus grand rôle de Galabru, un juge obstiné et bourgeois, Noiret encore, uns société de fin de siècle (XIX) peut-être un peu trop caricaturée
Coup de torchon, une série noire cinglée, transposée en Afrique au beau temps des colonies, Noiret toujours
Capitaine Conan, un terrible film sur la guerre et ses conséquences sur les survivants, Philippe Torreton qu’on a plus jamais vu comme ça (au cinéma)
Laissez passer, une histoire honnête du cinéma français à Paris sous l’Occupation, Gamblin excellent
Holy Lola, un film émouvant et haletant sur l’adoption d’un enfant cambodgien par Gamblin et Isabelle Carré
Dans la brume électrique, un exercice de style film noir – film du sud USA parfaitement réussi
La princesse de Montpensier, film historique qui a révélé, pour moi en tout cas, Mélanie Thierry, Raphaël Personnaz et réhabilité Lambert Wilson. 
Quai d’orsay, très réussi dans la peinture à peine caricaturée de de Villepin. 

Mais une cinémathèque aussi du fait de sa connaissance amoureuse des films américains et de son action de critique et d’historien de ce cinéma.

Pour moi, Tavernier avait deux qualités principales : il savait raconter une histoire et il savait choisir et diriger ses comédiens. Ce n’est pas le cas de pas mal de réalisateurs que je ne nommerai pas, faute de temps.

Bientôt publié

27 Mar, 07:47 Le Cujas (48)
28 Mar, 07:47 Stations de Métro – 4, 5, 6
29 Mar, 07:47 ¡ Adelante !
30 Mar, 07:47 Le Cujas (49)

2 réflexions sur « Dernière heure : Tavernier est mort hier »

  1. Et comment Philippe a-t-il pu oublier “L’horloger de Saint-Paul”, premier grand film de Bertrand Tavernier sorti en 1974, une révélation! À l’époque j’habitais avec ma famille à Lyon depuis près de deux ans, durant lesquels j’avais appris à aimer cette ville, son atmosphère, ses bouchons et bien d’autres choses, toutes reconnues dans ce film de Tavernier. Après cette première découverte, j’ai vu beaucoup des films de Tavernier et les ai toujours appréciés. J’ai appris sa mort avec tristesse.

  2. Comment Philippe a t il put oublié Mort en dircte avec har ey keitel et rompt shneider.
    Pour moi le meilleur film de Ta ernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *