Dernière heure : un bon titre …

Un bon titre n’a jamais sauvé un mauvais journal
Claude Perdriel

Bon ! Au cours des semaines passées, vous avez eu droit aux titres suivants, issus d’une permutation circulaire, ou d’un arrangement, ou d’une combinaison, je ne sais plus vraiment, de trois termes pris par par trois. 

Personnellement, je trouve que ça va bien comme ça. D’abord, personne ne lit vraiment le titre et je crois que je pourrais le remplacer par L’Équitable de l’Orphelin Méridien  sans que personne ne s’en rende seulement compte. Ensuite, ça me donne du boulot supplémentaire.
Alors, Bastia Cosi !, comme on dit à Ajaccio, j’arrête le tourniquet. 

Mais avant cela, je lance une grande consultation, non pas pour vous demander votre avis sur la stratégie de vaccination — franchement, qu’est-ce qu’on en aurait à faire de votre avis ? Et d’abord, êtes-vous seulement compétent ? — mais sur le titre définitif à adopter pour les mois qui viennent. Vous avez le choix entre : 

Le Journal des Coutheillas
L’irréfutable quotidien de l’éléphant  
L’éléphant quotidien de l’irréfutable
Le Quotidien de l’irréfutable éléphant
L’Irréfutable Éléphant Quotidien
Le Quotidien de l’éléphant irréfutable
L’Irréfutable de l’Éléphant Quotidien
L’éléphant irréfutable du quotidien
Le Quotidien  irréfutable de l’éléphant
et n’importe quelle invention fumeuse qui pourra sortir de votre cerveau embrumé. 

Entendons nous bien, ceci est une consultation, pas un referendum. Autrement dit, la rédaction ne sera pas tenue d’adopter n’importe laquelle des suggestions à la gomme qui ne manqueront pas de lui parvenir.  

Bientôt publié

Demain, 07:47 Heureuse
28 Fév, 07:47 Le Cujas (39)
1 Mar, 07:47 Machine à voyager dans le temps
2 Mar, 07:47 Boris, Mikhaïl, Spitz et moi

9 réflexions sur « Dernière heure : un bon titre … »

  1. Mon cher Guy,
    sur la notion d’irréfutabilité, et particulièrement sur celle relative à l’éléphant, je te renvoie à mon essai intitulé : “Le vialatte est-il inné ou acquis
    Tu pourras le lire ou le relire en cliquant sur son titre.

  2. Je préfère:
    Le Quotidien irréfutable de l’éléphant

    car c’est un Quotidien , et qu’irréfutable s’applique plutôt à un argument ou un article, qu’à un animal, aussi intelligent soit-il.

  3. Après une longue réflexion et la mise à l’épreuve de mes petites cellules grises, j’opte pour la conservation du titre auquel je suis habitué depuis le premier numéro: Le Journal des Coutheillas, pour moi le JDC. L’éléphant? Sauf respect à Alexandre Vialatte, je peux m’en passer, et puis il y a la concurrence de L’elephant Junior. Irréfutable? Hum! rien n’est réfutable ou irréfutable, à commencer par le titre de mon journal, j’aime y trouver tout et son contraire. Voilà! JDC, scrogneugneu!

  4. Sans rire, vous connaissez l’histoire de l’éléphant qui trompait sa femme ?

    Bof !

  5. Une journal qui parait matin et soir est un bi-quotidien, ou un dodécahoraire.
    Donc, l’Eléphant Irréfutable me semble suffisant.
    Un argument irréfutable étant exprimé par quelqu’un qui ne se trompe pas, on peut penser aussi à l’Eléphant qui ne se trompe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *