Dernière heure : The spectral menace of “Islamo-leftism”

Dernière heure : France and the spectral menace of “Islamo-leftism”

Ceci est le titre d’un article du Washington Post de ce matin et, pour ceux qui ne sont pas totalement familier de la langue de la bien pensance américaine, je préciserai que spectral veut dire fantomatique et que fantomatique veut dire irréel, imaginaire

Le Washington Post est victime à son tour, et ça ne date pas d’hier, de la contagion des Gender Studies, des Women Studies et de toutes les Identity Studies qui mènent à la Cancel Culture qui fait florès aux USA et, croyez-moi, pas que dans les universités. Plutôt que de défendre la liberté de penser de ceux des étudiants et intellectuels US qui ne sont pas d’accord avec cette renaissance du MacCarthysme sous une autre forme, le légendaire W.P. écrit des articles virulents et souvent méprisants sur l’attitude de la France vis à vis de la question de l’islamo-gauchisme. Citant des intellectuels français enrôlés à la France Insoumise et des journalistes de Mediapart, cette institution vénérée de la presse américaine et qui bénéficie chez nous de cette image idéalisée de Robert Redford et Dustin Hoffman mettant à bas Tricky Dick Nixon, décrit un gouvernement français lancé dans un projet de censure, de contrôle de la pensée et pourquoi pas de quasi ratonnade. D’habiles mentions presque comparatives à la Hongrie, la Turquie et l’Inde sont faites de manière assez floue pour être pernicieuse. Dans un bel esprit de journalisme professionnel, le W. P. s’abstient comme il se doit de donner la parole à la contradiction ou même d’évoquer seulement le point de vue adverse.

Le Moloch Trumpien ayant été mis à bas, il fallait trouver d’autres cibles, à l’étranger si possible. C’est fait.

Mais qu’on ne s’y trompe pas. Certes, le Washington Post est un journal très marqué à gauche, du genre de Libération par exemple. Il est peut-être plus virulent encore dans la forme, et malgré toute la sympathie que l’on pouvait éprouver pour son anti-trumpisme des cinq dernières années, on remarquait pourtant ses excès tant dans la forme que dans la fréquence et la pusillanimité de ses critiques. Mais le New York Times, que je suis bien obligé de qualifier de plus modéré, tient, avec un autre accent, à peu près le même langage sur la façon française d’aborder le communautarisme.

Mais on ne va pas reprocher aux Américains de ne pas nous comprendre, ni même de nous mépriser, nous qui, à leur égard, l’avons fait si souvent.

Ceci est la photo choisie par le W.P. pour illustrer son article. On ne pourra pas ne pas remarquer le coté Darth Vader (Dark Vador) que donnent à E.M. le masque et le costume noir. Ne manque plus que le son de la respiration à travers le masque.

*

Demain, 07:47 La Place des Vosges
24 Fév, 07:47 Le Cujas : Résumé des chapitres précédents
25 Fév, 07:47 Le Cujas (38)
26 Fév, 07:47 Brooklyn bridge – détail
27 Fév, 07:47 Heureuse

2 réflexions sur « Dernière heure : The spectral menace of “Islamo-leftism” »

  1. Le WP et souvent aussi le NYT s’en prennent à la France dont ils adorent dénoncer la démocratie dévoyée, le dévoiement de la liberté d’expression, le dévoiement de la police, etc. Ça les défoule et surtout ça soigne leurs complexes, surtout qu’ils n’ont plus Trump pour ça. Alors je rappellerai l’épisode de l’entrée en guerre des USA contre l’Irak sous le commandement suprême de George Bush junior à laquelle Chirac avait refusé la participation de la France. On se rappellera entre autres évènements marquants la piteuse intervention de Colin Powel aux Nations Unies exhibant un petit flacon pour preuve de l’utilisation d’armes chimiques ou biologiques par l’Irak de Sadam Hussein, et bien sûr le brillant discours de Dominique de Villepin, enfin le remplacement des French fries par des Freedom fries dans les cantines de Washington. La position prise par la France n’a pas plu du tout au WP et au NYT, dont l’un de leurs chroniqueurs vedettes de l’époque, Thomas Friedman, se défoula ardemment contre la France avec des articles virulents, reproduits dans l’International Herald Tribune. Dans l’un d’eux il recommandait que la France soit remplacée au Conseil de Sécurité des NU par l’Inde au prétexte que ce pays était plus important que la France et surtout un meilleur exemple de la démocratie. J’ai répondu à cet article par un courrier qui a été publié dans lequel je disais simplement que l’Amérique était mal placée pour donner des leçons de démocratie. Quelques mois plus tard on apprenait que le petit flacon exhibé par Colin Powell aux NU était une fake news.

  2. Ces journaux ne sont que la manifestation des errements de la pensée communautariste, impérialiste et prosélyte des américains. L’intersectionnalité n’est qu’une conséquence mécanique des thèses imbéciles de nos intellectuels déconstructivistes style Foucault, Derrida et autres criminels que la gauche française a longtemps révérés.
    Il faut soutenir massivement Frédérique Vidal ! Et lire Pierre-André Taguieff.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *