Tout est relatif, en général…

Morceau choisi

Pour comprendre la science, il vaut mieux remonter aux sources les plus anciennes. Par exemple, pour ce qui est du principe de relativité, voici ce qu’écrivait Galilée en 1632 : 

Relativité Galiléenne 
” Enfermez-vous… dans une vaste salle, bien à couvert, au fond d’un grand navire. Et là munissez-vous de mouches, de papillons et d’autres petits animaux semblables. Ayez aussi un grand bocal d’eau contenant des poissons, suspendez au plafond un petit seau dont l’eau, goutte à goutte, par un orifice, tombe dans un vase à col étroit, posé sur le sol…

Le navire étant arrêté, observez soigneusement les petits animaux volant, les poissons nageant indifféremment de tous côtés, les gouttelettes d’eau tombant dans le vase situé sur le sol. Et vous-même, lancez quelque chose à un ami et constatez que dans n’importe quel sens vous obtiendrez le même résultat, si les distances sont égales…

Maintenant faites marcher le navire, aussi vite que vous voudrez, pourvu que le mouvement soit uniforme, sans oscillation d’aucune sorte…

Vous ne discernerez aucun changement dans tous les effets précédents, et aucun d’eux ne vous renseignera si le navire est en marche ou s’il est arrêté : en sautant vous franchirez les mêmes distances… les sauts ne seront pas plus grands vers la poupe que vers la proue… Les gouttes d’eau tomberont comme précédemment dans le vase inférieur…

Les poissons dans leur eau et sans plus de fatigue nageront d’un côté comme de l’autre… Enfin les papillons et les mouches continueront leur vol indifférent dans n’importe quel sens, sans être influencé par la marche et la direction du navire… 

La cause de la permanence de tous ces effets, c’est que le mouvement uniforme est commun au navire et à ce qu’il contient, y compris l’air… Le mouvement est mouvement et agit comme mouvement en tant et seulement qu’il est en rapport avec les choses qui en sont privées ; mais en ce qui concerne celles qui y participent toutes également, il est sans effet ; il est comme s’il n’était pas. 

Le mouvement est comme rien.”

Dialogue sur les deux grands systèmes du monde (extraits)
Galileo Galelei 

*

Relativité restreinte 
-Toutes les lois de la physique doivent être les mêmes pour tous les observateurs se déplaçant à vitesse constante les uns par rapport aux autres.
-La vitesse de la lumière doit être la même pour tous les observateurs inertiels, quels que soient leurs mouvements relatifs.

De l’électrodynamique des corps en mouvement
Albert Einstein – 1905

On tachera de voir ça prochainement…

*

Relativité générale 

Ce sera pour une autre fois, peut-être, non ? Parce que là, on n’a pas l’espace-temps.

JdC -16/02/2021

*

1 réflexion sur « Tout est relatif, en général… »

  1. C’est comme ça qu’on se déplace à 220,000 Km/heure autour du soleil sans qu’aucun cheveux ne s’envole sur nos têtes. Ainsi que la raison des étoiles filantes du aux particules laissées entre autres par les comètes qui entre dans l’atmosphère.

    Désolé pour ceux qui comme les romains croyaient que c’était le moment de faire des souhaits, eux qui croyaient que leur dieux provoquaient ces lueurs en entrouvrant les portes de leur palais, et en profitaient pour que leurs dieux entendent leurs souhaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *