Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 7

Chapitre 7 – Kallistos Kolonakis 
Noël 1900

Les frères Kolonakis boivent de l’ouzo en mangeant du fromage et des olives chez Dyonisos, l’unique café du port de Nauplie. Ils sont désabusés. La fortune n’est pas venue et rien de vraiment bon n’est sorti de leur découverte d’Anticythère.

Il y a huit mois, lorsqu’ils sont rentrés au port, triomphants, leur bateau chargé de vestiges antiques, toute la ville les attendait, l’oncle Agoracritos en tête. Longtemps, on les avait crus perdus dans cette terrible tempête. Les premières effusions passées, l’oncle est monté à bord. Il a regardé silencieusement les trésors remontés du fond de la mer. Puis il a commencé à se lamenter sur l’état de son bateau, sur le coût de toutes ces réparations, sur la faible récolte d’éponges. Ensuite, il a réclamé son dû, c’est à dire la moitié de la cargaison. Et puis, il a réclamé l’autre moitié pour payer les réparations. Finalement, il a consenti à leur laisser les rares éponges et le vieil instrument de navigation tout rouillé en ajoutant qu’il était certain qu’ils arriveraient bien à réparer ses rouages bloqués. Bien entendu, c’était une plaisanterie. Ils n’ont même pas essayé, et l’instrument dort maintenant dans la remise au milieu des voiles à réparer.

Et puis, la semaine dernière, la honte est tombée sur la famille quand l’oncle Agoracritos a été emmené par les gendarmes d’Argos pour répondre de l’accusation de “recherche illégale, non déclaration de découverte et recel d’antiquités nationales”. Beaucoup pensent que c’est Ioannis qui l’a dénoncé, mais il n’y a pas de certitude.

D’éminents professeurs et savants doivent arriver demain d’Athènes pour examiner les trouvailles confisquées. Ioannis et Kallistos ne sont pas d’accord entre eux. Kal dit qu’il faut rencontrer ces savants pour leur montrer l’instrument, qu’ils arriveront bien à négocier quelque chose. De son côté, Jo, comme tout le monde ici l’appelle, pense que, tant qu’on ne connait pas le sort qui sera réservé à l’oncle Agoracritos, il vaut mieux se faire oublier. Le ton monte entre Jo et Kal, et les deux frères se séparent fâchés, au bord de la bagarre.

Le lendemain matin, quand les savants et professeurs arrivent par le bateau du Pirée, Kallistos est là qui les observe et se demande lequel aborder.

 

2 réflexions sur « Le mécanisme d’Anticythère – Chapitre 7 »

  1. D’autant plus intrigante qu’elle n’est pas achevée non plus, cette parodie. Mais elle vient de quitter le monde antique pour le début du XXeme siècle. Le style devrait y être moins oriental qu’au tout début et moins ciceronien qu’hier, pour évoluer, je l’espère, vers quelque chose de plus actuel,de plus réaliste et peut être de plus audacieux quand elle se projettera dans l’avenir. Mais ça, je n’en sais rien encore.
    Pour ce qui est du Cujas, le chapitre 8 avance. Il sera bientôt terminé et le chapitre 9, sans doute l’avant dernier est dessiné dans ses grandes lignes. Mais la fin, le 10, est toujours dans le brouillard.

  2. Cette parodie ne cesse de m’intriguer: son érudition, son style, sa longueur, tout cela en fait un OLNI( objet littéraire non identifié) bien étrange ; une fidèle lectrice désemparée… car cette rediffusion occulte la panne du Cujas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *