L’Homme

L’homme date des temps les plus anciens.
Les manuscrits du Moyen Age mentionnent déjà son existence. Sur des images à fond doré. Ils le représentent chassant le loup, le canard, ou même la sarcelle, en culotte rouge et en petit chapeau vert décoré d’une plume de poulet. Ou alors entouré de licornes. Et aussi mangé par des lions. Ou pliant le genou devant une dame. Ou attaquant des châteaux forts sur des lacs suisses, avec une petite culotte bouffante, des manches gigots, des piques très compliquées, des pertuisanes dont le fer a l’air d’une lettre arabe, des canons, des boulets en pierre, sur des radeaux que les assiégés repoussent du pied en brandissant des couteaux de cuisine.

Allez ! Je vous laisse deviner, ou trouver, de quel traité d’histoire j’ai tiré cet extrait.

7 réflexions sur « L’Homme »

  1. @jim: bonne reponse à 7h51, quelle impatience àouvrir son JDC !!!
    Pourvu que ça ne donne pas des idées de concours au rédacteur en chef….
    Perfide, Betelgeuse de nous tendre un piège à éléphant avec les duettistes …

  2. Alexandre Vialatte, bien sûr.
    Je l’ai déjà beaucoup cité, commenté, critiqué ici. Pour moi, ce sont les 800 Chroniques de la Montagne qu’il écrivit dans ce journal de Clermont-Ferrand qui constituent son chef d’œuvre. J’ai tenté de lire un ou ou deux de ses romans. Ils ne m’ont pas vraiment plu. Il disait de lui-même qu’il était un auteur “notoirement méconnu”. Il paraît que ses chroniques sur le Tour de France sont excellentes, mais c’est un sport qui ne m’intéresse pas. Vialatte a également traduit Kafka.

  3. Vialatte, Chroniques de la Montagne.
    Peut-être, sans doute même, le seul Vialatte que j’aie lu. Il y a là un manque dans ma culture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *