5 réflexions sur « Coq de novembre »

  1. Moi ce coq me fait penser à ce que disent les anglais de nous : “les français ont choisi comme emblème un animal qui chante avec les pieds dans la m…”

  2. C’est en particulier ce qui explique le retard pris par le Cujas : je suis en train de le transformer en roman-photo.

  3. Moi j’y vois une malice de notre rédac chef, qui ne l oublions pas ne lit plus que la presse américaine !
    Ce coq déplumé est une métaphore d’un Trump bientôt à la casserole des oubliettes…
    Et puis Philippe va légender toutes ses photos, et s’essayer à la BD!

  4. Exhiber un coq piteux en ce quatrième Jeudi du mois de Novembre, jour de la fête sacrée de Thanksgiving outre Atlantique, plutôt qu’une dinde blanche et dodue est une inexcusable maladresse, une faute qui peut déclencher une nouvelle guerre picrocholine entre les chefs français et les chefs américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *