Dernière heure : Trottinettes et vieux messieurs (suite)

Dernière heure : Trottinettes et vieux messieurs (suite)

Si vous vous souvenez de ma récente lettre aux édiles qui concernait cet incident survenu Boulevard Saint-Michel et impliquant trottinettes et vélo, vous serez surpris et néanmoins heureux d’apprendre que j’ai à ce jour, reçu deux réponses sous forme d’appel téléphonique.

Le premier provenait de l’assistant parlementaire de Monsieur Le Gendre, député du quartier, et le second de Mme Florence Berthout. Sans mentir ni même exagérer, chaque entretien a duré plusieurs minutes.

Bien sûr, il ne fallait pas attendre de résultats concrets de ces conversations, pas plus que de ma lettre d’ailleurs, mais les paroles de mes interlocuteurs ont été aimables, pleines de compréhension et de compassion. Qu’ils en soient remerciés.

Outre cette amabilité, dont certains cyniques diront qu’elle est probablement électoralement intéressée, je retiendrai une idée dont Florence Berthout dit qu’elle l’a soutenue, jusqu’ici sans succès, auprès de qui de droit. Cette idée, c’est la suivante :

IMPOSER AUX VÉLOS ET TROTTINETTES LE PORT D’UNE PLAQUE D’IMMATRICULATION ET METTRE SIMULTANÉMENT EN PRATIQUE LA VIDEO-CONTRAVENTION !

On notera également que le Préfet de Police, la Présidente de Région, et bien entendu la Maire de Paris n’ont pas répondu à mon courrier.

Enfin…pas encore…

 

Post-scriptum :

au moment où nous allions mettre sous presse, madame Samia Ghali, maire du 8ème arrondissement de Marseille, deuxième adjointe au maire, vice-présidente du conseil régional de Provence-Côte d’Azur, nous informe de ce qui suit :

« On n’a pas le même Covid à Marseille qu’à Lyon, Paris ou Toulouse ».

Ben voyons !
J’éviterai bien sûr les plaisanteries trop faciles sur un virus avé l’assen, ou sur la COVID qui a bouché le port de Marseille, ce serait de mauvais goût. Mais décidément, ça se confirme, ce n’est plus le clientélisme qui conduit Mme Ghaoui, c’est vraiment la bêtise (celle que j’affectionne particulièrement, celle qui a un front de taureau).

3 réflexions au sujet de « Dernière heure : Trottinettes et vieux messieurs (suite) »

  1. Cher Philippe, sois remercié pour le temps et l’énergie consacrés à la défense de cette race de piéton en voie de disparition à Paris… ceux qui ont passé leur permis de conduire et donc avons quelques notions du code de la route… Laisser des trottinettes et vélos entre les mains de personnes dénuées de ces notions est d’autant plus inconscient que les règles de circulation pour ces aimables modes de transport , instaurées par la mairie de Paris depuis quelques année à des fins de lutte contre les voitures et des fins électoralistes , relèvent du crime contre les piétons. Donc pour ma part , automobiliste/cycliste/ pousseuse de poussette/ piétonne, j’applaudis à la mise en place de plaque d’immatriculation ET de stage de conduite avec code la rue au préalable .. … verrons-nous bientôt la paix retrouvée , cher Philippe ? Ou doit-on sortir pipeaux et violons?

  2. C’est un oubli, une coquille, une faute de frappe, une fausse manœuvre que je réparerai dès que possible.

  3. Quel suspens ! Tu fais exprès de ne pas dévoiler l’idée de Madame Berthout, pourtant lumineuse ! Ainsi que tu l’écris, tu la retiens…
    Je la connais puisque tu me l’as dévoilée, mais je garderai le secret : je ne suis pas un divulgâcheur, moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *