RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (76)

RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (76)

27/09/2020

Gene Kelly
Donald O’Connor

Pour ce film, Chantons sous la pluie, réalisé en 1952 par Gene Kelly et Stanley Donen, il est permis d’hésiter entre la Nostalgie, célébrée très régulièrement ici, et la joie de vivre.

Chantons sous la pluie, c’’est la reine incontestable des comédies musicales.

Bien sûr, il y a les spectacles grandioses de Busby Berkeley et ses centaines de danseuses en robe du soir et danseurs en habit filmés à la verticale, il y a les élégances incomparables de Fred Astaire, génie de la danse en couple, les rêves de Vicente Minelli, mais aucun autre ‘musical’ que Chantons sous la pluie, ne réussit à réunir la technique individuelle de la danse, la chorégraphie, la comédie, la parodie, la satyre et finalement la joie de vivre.

Comme vous connaissez par coeur le numéro qui donne son titre au film, je vais plutôt vous proposer ce soir celui de la leçon de diction, peut-être le plus gai et le plus énergique du film.

Entrent en scène Gene Kelly et Donald O’Connor. Regardez, écoutez « Moses supposes his toes are roses ». Mais avant faites de la place dans votre salon parce que, mon vieux, ça va danser.

La leçon de diction

Une réflexion au sujet de « RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (76) »

  1. Moses supposes his toes are roses,
    But Moses supposes erroneously,
    For Moses he knowses his toes aren’t roses
    As Moses supposes his toeses to be!

    Jouissif et réjouissant!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *