RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (15)

RENDEZ-VOUS À CINQ HEURES (15)

29/05/20

Note de la rédaction : Les Cadavres Exquis continuent, mais Edgard, prochain auteur à intervenir, a demandé quelques jours de délais. C’est bien compréhensible, compte tenu du fait que, parmi nous, il doit être le dernier à continuer de faire marcher le pays. Et à lui tout seul, c’est pas facile. Son texte devrait donc paraitre dans deux ou trois jours. En attendant, les Rendez-vous à cinq heures continuent. La preuve :

Mes pies bavardes

Connaissez-vous les pies bavardes ?
Oui, bien sûr, ce magnifique oiseau, le plus intelligent des corvidés, la beauté classique en plus, parfois imitée, jamais égalée, par nos maestros.
Avec le confinement, j’ai eu dernièrement le loisir de découvrir leur manège de jeunes parents.
En effet, j’ai la chance d’avoir un bureau, à l’étage, qui donne directement sur un « Désespoir des singes », arbre décoratif autrement appelé araucaria, à une dizaine de mètres de ma fenêtre.
Truffé d’écailles coupantes de la tête au pied, jusqu’au bout des ongles, il n’est jamais visité par un oiseau, sauf pies comme je viens de le découvrir, encore moins par un chat avide d’oisillons.
Bref, un abri parfaitement sûr pour un nid pour parents volontaires et blindés.
Oui, c’est là que j’ai vu un couple de pies nidifier en vue d’un heureux évènement,  à son sommet, mais à l’abri quand même d’une grosse branche.
Un nid type « corbeau », fait de branchages grossièrement enchevêtrés.
Depuis, la femelle a pondu et les œufs ont éclos.
Maintenant, c’est le ballet de monsieur et madame, depuis le parc voisin, sûrement bien achalandé en vermisseaux et hannetons divers et variés.
Les oiseaux habituels de mon jardin, tourterelles, pigeons, autres pies, ont maintenant déserté, seulement quelques piafs. Du respect !
Plus de jacassements de ces pies parents non plus. Les enfants peuvent dormir.
Parfois, une ou deux petites têtes au travers des branchages et comme un feulement, sûrement le « j’ai faim » dans le langage pie.
Je suis.

Guy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *